Violemment agressé pour sa montre à 7 000 euros, Jean-Vincent Placé pense arrêter la politique

Violemment agressé pour sa montre à 7 000 euros, Jean-Vincent Placé pense arrêter la politique© JOEL SAGET / AFP
Jean-Vincent Placé

L’ancien secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l'Etat et de la Simplification a été victime d'une tentative de vol dans le IXe arrondissement de Paris. Souffrant d'une dent cassée, il remet en question son engagement politique.

L'homme politique Jean-Vincent Placé a déclaré le 5 septembre à l'AFP avoir été violemment agressé et frappé par trois individus dans le IXe arrondissement de Paris, dans la nuit du 2 au 3 septembre.

Le sénateur écologiste de l'Essonne a reçu des coups qui lui ont ouvert la lèvre supérieure et brisé une dent. Les agresseurs tentaient de lui dérober sa montre de luxe, d'une valeur de 7 000 euros, selonLe Parisien.

Bouleversé par l'agression, l'ancien secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l'Etat et de la Simplification songerait à mettre un terme à son engagement politique. «J'aime beaucoup la politique mais cette agression me fait réfléchir à arrêter», a-t-il déclaré à l'AFP. A la question de savoir s'il allait renoncer à se représenter aux élections sénatoriales, le 24 septembre, il a répondu : «En tout cas, ma réflexion est très avancée.»

Aucune interpellation n'a pour le moment été faite par la police judiciaire qui est chargée de l'enquête dans cette affaire de vol à l'arraché avec violences.

Jean-Vincent Placé s'est vu prescrire à l'hôpital une incapacité totale de travail de six jours et a déposé plainte.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.