Comment Twitter a réagi au braquage manqué de Primark

Un Primark de Villeneuve-la-Garenne a été le théâtre d'un braquage manqué, lundi 13 juillet 2015.© Luke MacGregor Source: Reuters
Un Primark de Villeneuve-la-Garenne a été le théâtre d'un braquage manqué, lundi 13 juillet 2015.

Alors que la nouvelle se répandait, des internautes ont réagi sur Twitter au braquage suivi d'une prise d'otage du magasin Primark. Voici une sélection de tweets qui ne manquent pas d'esprit.

Twitter n'est pas resté insensible au braquage du magasin Primark de Villeneuve-la-Garenne. A mesure que l'information se répandait sur les réseaux sociaux, des tweets pleins d'humour ont fait leur apparition. Si on ferme les yeux sur les fautes d'orthographes, on trouve matière à rire et à prendre plus légèrement une situation qui, somme toute, n'a fait ni morts ni blessés.

En savoir plus : Prise d'otages de Primark : 18 personnes ont été évacués par le RAID

Une réaction commune et instinctive : se demander pourquoi des braqueurs s'attaqueraient à une des enseignes les moins chères du marché. Un paradoxe qui a fait sourire bien des internautes.

Certains se sont prêtés au jeu de la métaphore. L'actualité, la culture, tout sujet était bon pour les amateurs de références en tout genre.

D'un point de vue général, la moquerie aura quand-même eu l'ascendant sur l'étonnement. Une fois passée la surprise du braquage d'un Primark, l'internaute pointe du doigt, et rit aux éclats.

Ces réactions auront permis aux internautes de dédramatiser une situation qui aura fait plus de peur que de mal. S'il n'y a pas de mal à se faire du bien, il ne faut pas perdre du vue que ce braquage suivi d'une prise d'otages a défrayé la chronique et a malgré tout provoqué un choc pour les personnes prises en otage.

En savoir plus : «Un choc difficile à extérioriser», le témoignage d'un employé de Primark

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales