Révolutionnaire, Le Foll propose de rebaptiser le Parti socialiste... et opte pour l'originalité

Révolutionnaire, Le Foll propose de rebaptiser le Parti socialiste... et opte pour l'originalité© Bertrand GUAY Source: AFP
Stéphane le Foll en avril 2017.

Stéphane Le Foll entend apporter sa pierre à l'édifice à la reconstruction du PS, en forte difficulté après les défections et sa défaite historiques aux élections. Il a proposé sur RTL de changer le nom du parti socialiste en... «Les socialistes».

Alors que les débats vont bon train à l'intérieur du Parti socialiste (PS) sur l'avenir de la formation entre les querelles budgétaire, les analyses de la défaite historique aux présidentielles et aux législatives, les défections au profit de La République en marche (LREM) ou les départs de la vie publique, Stéphane Le Foll a eu une idée révolutionnaire pour remettre le navire socialiste à flot. L'ancien porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture propose en effet de rebaptiser le parti. Après 48 ans d’existence, il souhaite rebaptiser le parti en... «Les socialistes».

Un choix qui se veut une réponse aux Républicains (LR), le nouveau nom de l'UMP, ou à la création de La France insoumise (LFI). Reste que la créativité dont Stéphane Le Foll fait preuve a suscité le débat sur la toile. 

«Les Socialistes», ça sera aussi une manière d'être présents, d'exister parce que ce nom est important

«Il y a bien "Les Républicains", "les Insoumis", "les Verts", il y a même aujourd'hui "les Constructifs". Je pense que s'appeler "Les Socialistes", ça sera aussi une manière d'être présents, d'exister parce que ce nom est important, et puis d'avoir un changement qui permette aussi d'ouvrir ce parti», a plaidé le député socialiste de la Sarthe, dont la réélection a été facilitée par l'absence de candidat LREM en face de lui, au micro de RTL le 25 août. L'ancien membre du gouvernement se place ainsi dans la droite-ligne de son camarade Jean-Christophe Cambadélis, ancien président du PS qui jugeait en mai qu'un changement de nom n'était pas impossible. 

Un public manifestement réceptif 

Bien qu'audacieuse, l'idée de l'élu partagée sur son compte Twitter personnel semble avoir su trouver un écho auprès du public, tant les réactions ont été nombreuses, parfois illustrées par des traditionnels «Gifs animés» de circonstance. 

Nombreuses ont été les railleries, ici, par un utilisateur du réseau social pointant du doigt les défections très nombreuses à l'égard du PS, tout comme le désengouement de son électorat traditionnel qui s’est très peu mobilisé lors des dernières élections.  

D'autres internautes ont plutôt préféré proposer un nom plus approprié au parti selon eux, ce qui a ici mené à un débat entre usagers de Twitter. 

Un autre internaute propose ici ironiquement le nom «Hé oh les socialistes», clin d’œil ironique au nom concept «Hé oh la gauche» qu'avait lui-même proposé Stéphane Le Foll pour un événement de 2016, qui visait à redorer le blason du président Hollande alors confronté à une impopularité record sous la Ve république. Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem et Emmanuelle Cosse avaient participé à l'événement. Ironie du sort, aucun de ces soutiens du président n'a réussi à se faire élire député lors des législatives de 2017. 

Le PS a connu un effondrement rarement vu dans l'histoire de la République à l'issue des élections législatives, en perdant près de 250 sièges sur 577. Manuel Valls, qui a aujourd'hui quitté le parti, avait été le plus déterminé à vouloir lui choisir un nouveau nom sous François Hollande, une idée qu'il défend depuis 2007, trouvant notamment l'adjectif socialiste dépassé. En 2014, il avait notamment évoqué la mise en place d'une «maison commune de toutes les forces progressistes», une idée qu'il semble voir se concrétiser dans le projet politique du président Emmanuel Macron, dont il peine pourtant à rejoindre les rangs

Lire aussi : François Fillon règle ses comptes avec Les Républicains avant de se lancer dans le privé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.