Faits Vs Fakes ? Anthrax, artillerie lourde et épicerie fine : chacun ses «preuves» ! (VIDEO)

Faits Vs Fakes ? Anthrax, artillerie lourde et épicerie fine : chacun ses «preuves» ! (VIDEO)

Si, par le passé, il a pu se révéler dévastateur à l'échelle internationale, le procédé consistant à agiter des «preuves» sous le nez de son auditoire serait-il en train de s'immiscer dans le débat politique national... avec les faits en plus ?

Le 26 juillet 2017, Jean-Luc Mélenchon sortait une conserve de haricots et un sachet de pâtes pour dénoncer une baisse des Aides personnalisées au logement (APL), précédemment annoncée par le gouvernement.

Une méthode qui n'est pas sans rappeler certaines séquences insolites, notamment dans l'enceinte même de l'ONU !

Sur la scène internationale : les «fakes» l'emportent-ils sur les faits ?

  • 5 février 2003, New York, salle du Conseil de l'ONU : une petite fiole soi-disant emplie d'anthrax brandie par le secrétaire d'Etat américain Colin Powell permet à son administration de justifier une intervention militaire en Irak.
  • 27 septembre 2012, quelques couloirs plus loin, Assemblée générale de l'ONU : Benjamin Netanyahou n'est pas venu les mains vides. En effet, pour alerter son auditoire sur le programme nucléaire iranien, le Premier ministre israélien arbore un croquis, représentant un explosif garni de chiffres alarmants... qui restera dans les annales.

La démarche des Insoumis à l'Assemblée nationale visait à exposer une équivalence entre une baisse des APL de 5 euros et le pouvoir d'achat correspondant à cette somme.

Venant appuyer cette démonstration, des internautes ont, de leur côté, fait l'expérience d'un panier similaire.

Alors que la démonstration des Insoumis est devenue virale, la pratique semblerait toutefois ne pas pouvoir se généraliser au sein de l'Hémicycle. En effet, le règlement de l'Assemblée nationale précise que «l’utilisation [...] à l’appui d’un propos, de graphiques, de pancartes, de documents, d’objets ou instruments divers est interdite».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.