Emmanuel Macron joue à se déguiser : signe qu'il a «beaucoup de choses à cacher» pour Olivier Faure

Emmanuel Macron joue à se déguiser : signe qu'il a «beaucoup de choses à cacher» pour Olivier Faure Source: AFP

Standardiste, boxer, pilote de chasse, bobo... Emmanuel Macron endosse des costumes et des rôles différents depuis le début de son quinquennat. Des opérations de communication qui dissimulent une duperie, selon le socialiste Olivier Faure.

Emmanuel Macron abuserait-il de la mise en scène et des costumes ? C'est que semble croire Olivier Faure, président du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée nationale (composé des députés socialistes), qui n'hésite pas à établir un parallèle entre cette tendance affichée par le président à endosser différents costumes... et le déguisement de sa pensée.

«Vous l’avez vu en standardiste, vous l’avez vu en militaire, vous l’avez retrouvé dans différents formats... chaque fois, les Français se sont dits : quelqu’un qui se déguise autant doit avoir beaucoup de choses à cacher», a déclaré Olivier Faure au micro de RTL le 24 juillet au matin. Selon lui, les costumes changeants du président de la République témoigneraient donc de son tempérament velléitaire et de ses revirements déjà nombreux. 

Le commentaire d'Olivier Faure a été inspiré par la tenue d'aviateur portée par Emmanuel Macron le 20 juillet dernier alors qu'il visitait la base militaire d'Istres. Celle-ci avait déjà suscité les moqueries de nombreux internautes, qui l'avaient notamment comparé à Tom Cruise dans le film Top Gun.

Des rôles nombreux au cours des dernières semaines

Ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron se déguise devant les caméras. Le 24 juin dernier, il s'était déjà mis dans la peau d'un boxeur, à l'occasion d'une opération de communication visant à promouvoir la candidature de Paris pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024.

Dans le cadre de la promotion des JO de 2024, il s’était également assis dans un fauteuil roulant devant de nombreuses caméras pour s'essayer au handi-tennis.

Quelques jours plus tôt, il avait revêtu le costume de la marine nationale, pour une autre opération de communication. 

Moins sophistiqué d'un point de vue vestimentaire, mais tout aussi dépaysant pour le président : le rôle du standardiste de l'Elysée, qu'il a endossé le 10 juin dernier.

D'autres tenues du président évoquent moins des professions que des personnages, comme lorsque la presse avait salué une tenue de «bobo» alors qu'il allait voter au second tour des élections législatives le 18 juin dernier.

Plus jeune, Emmanuel Macron a pratiqué le théâtre avec passion. Peut-être est-ce dans ce passé d'acteur qu'il faut chercher les origines de ce goût prononcé pour le déguisement ?

A l'âge de 17 ans, c'est sur scène, en incarnant divers personnages, qu'il avait démontré ses talents d'acteur, sous la direction du professeur qui allait devenir sa femme quelques années plus tard. Mais les Français seront-ils aussi réceptifs à cette stratégie ?

Lire aussi : Dénonçant un manque de démocratie au sein du parti, un collectif d'adhérents LREM saisit la justice

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.