Fête nationale : plusieurs incidents en banlieue parisienne les nuits des 13 et 14 juillet (IMAGES)

Fête nationale : plusieurs incidents en banlieue parisienne les nuits des 13 et 14 juillet (IMAGES) © LDC News
Capture d'écran Youtube

Plusieurs villes franciliennes ont connu des troubles les nuits du 13 et du 14 juillet. Des affrontements avec la police et des incendies ont été rapportés. Un jeune homme a en outre été blessé à Sevran, vraisemblablement par le tir d'un policier.

Les célébrations du 14 Juillet en Ile-de-France se sont une nouvelle fois accompagnées de violences urbaines nocturnes. Si la fête nationale de 2017 a été globalement décrite comme calme, quelques incidents sont tout de même survenus les 13 et 14 juillet, dans plusieurs villes de banlieue parisienne. 

Selon Le Parisien, 25 voitures ont été brûlées et 18 personnes ont été arrêtées dans le Val-de-Marne dans la nuit du 13 au 14 juillet. Dans la commune de Boissy-Saint-Léger, une cinquantaine de personnes ont dressé des barricades et jeté des projectiles sur la police et les pompiers ce même soir. Des incidents similaires ont eu lieu à Orly et à Vitry-sur-Seine. Un commissariat a également fait l'objet d'une attaque à Champigny, où les agents ont répliqué avec des tirs de grenade de désencerclement. 

Lire aussi : Aulnay-sous-Bois : un homme se tue à scooter alors que la police voulait le contrôler

D'autres incidents ont éclaté la même nuit dans d'autres communes, comme aux Ulis dans l'Essonne, où d'après des images rapportées par l'agence vidéo indépendante LDC News, la police a été confrontée à des attaques de petits groupes d'individus. 

Auteur: LDC News

Un policier aurait utilisé son arme à feu pour se défaire de ses assaillants

La nuit du 14 juillet, à Sevran, un policier aurait ouvert le feu, alors qu'il était pris à partie par un groupe d'individus, selon Le Parisien. Un jeune homme aurait été blessé par un tir, sans que sa vie ne soit en danger. Des témoins ont également évoqué des feux de poubelle, ainsi que des groupes d'individus armés de barres de fer. 

Lire aussi : Nice : hommage nocturne aux victimes de l'attentat du 14 juillet 2016 (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.