Affaire Ferrand : le député a été entendu par la police judiciaire de Rennes (parquet de Brest)

- Avec AFP

Affaire Ferrand : le député a été entendu par la police judiciaire de Rennes (parquet de Brest) © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Richard Ferrand

Le député LREM Richard Ferrand a été entendu à Rennes par la police judiciaire dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte par le parquet de Brest le 1er juin.

Le procureur de la République de Brest a fait savoir le 7 juillet à l'AFP que l'éphémère ministre de la Cohésion des territoires et député Richard Ferrand avait été entendu par la police judiciaire à Rennes.

Selon le quotidien breton Le Télégramme, Richard Ferrand a été entendu de 14h à 21h au sujet «des conditions d'acquisition et de location du local des Mutuelles de Bretagne par sa compagne en 2011, et de la mission de conseil qui lui a été confiée après son départ des Mutuelles en 2012, quand il a été élu député».

Le Télégramme rapporte également, qu'aucune infraction pénale n'a été mise à jour, et que l'enquête se joue sur la question de savoir si les Mutuelles de Bretagne étaient ou non «investies d'une mission de service public». 

Si c'est le cas, «et en tenant compte de règles de prescription complexes, l'infraction de prise illégale d'intérêts pourrait être constituée», selon le quotidien, qui ajoute qu'une décision judiciaire «pourrait intervenir avant la fin du mois de juillet».

Le parquet de Brest avait annoncé le 1er juin qu'il venait de saisir la direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes d'une enquête préliminaire à l'encontre de Richard Ferrand, alors ministre de la Cohésion des territoires.

Le 24 mai, Le Canard enchaîné avait révélé que Richard Ferrand aurait favorisé la signature par les Mutuelles de Bretagne, dont il était directeur général entre 1993 et 2012, d'un bail immobilier auprès d'un propriétaire qui n'était autre que sa compagne. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»