«Non à la monarchie présidentielle» : les communistes manifestent à Versailles contre le Congrès

«Non à la monarchie présidentielle» : les communistes manifestent à Versailles contre le Congrès
Capture d'écran Twitter @plaurent_pcf

Le Parti communiste français a appelé ses parlementaires et militants à un rassemblement à Versailles afin de protester contre la convocation d'Emmanuel Macron du Parlement en congrès.

«Dire non à la monarchie présidentielle», c'est le mot d'ordre que Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français (PCF), et sénateur, a donné au rassemblement contre la tenue du Congrès à Versailles ce 3 juillet 2017.

«Nous ne voulons pas cautionner la dérive monarchique du pouvoir», a encore tweeté le dirigeant communiste, entouré d'une quinzaine de parlementaires et d'une cinquantaine de militants, selon le compte fait par l'AFP.

Pierre Laurent a en outre donné rendez-vous aux organisations syndicales à la rentrée 2017. «Evidemment, pendant l'été – et c'est pour ça que le gouvernement procède de cette manière – la mobilisation est plus difficile, mais nous allons faire un travail d'information», a-t-il déclaré au micro du journaliste freelance Clément Lanot.

Le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne avait déjà fait savoir le 2 juillet qu'il boycotterait le congrès. «Je n'irai pas [à Versailles] pour écouter le monarque», avait-il prévenu dans une interview donnée au quotidien La Montagne. Et d'ajouter : «J'irai à 14h manifester sur l'esplanade».

Les parlementaires communistes et apparentés emboîtent ainsi le pas au groupe de La France insoumise, lequel a décidé de boycotter le Congrès de Versailles, vu comme une dérive du régime républicain ou encore comme un coup de com' d'Emmanuel Macron. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon a, de son côté, prévu son propre rassemblement en fin de journée ce 3 juillet 2017, place de la République à Paris.

Lire aussi : Entre critiques et boycott, Emmanuel Macron réunit les parlementaires à Versailles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.