La gale se propage dans le camp de migrants de la Chapelle à Paris

La gale se propage dans le camp de migrants de la Chapelle à Paris© Philippe Lopez / AFP
Les équipe des nettoyage après l'évacuation du camp de migrants de la Chapelle
Suivez RT France surTelegram

Les ONG ont tiré la sonnette d’alarme devant l'épidémie de gale qui sévit parmi les réfugiés qui vivent dans des conditions précaires dans la capitale. Les médecins sont peu optimistes quant au traitement de cette malade particulièrement contagieuse.

La gale a refait son apparition dans les rues de Paris. Et plus précisément dans le camp de la Chapelle, dans le XVIIIe arrondissement, rapporte l’organisation Médecins sans frontières (MSF), citée par le site francetvinfo le 11 juin.

Cette maladie très contagieuse a en effet été diagnostiquée chez plusieurs migrants et les cas de contamination se seraient multipliés ces derniers mois, rapporte MSF.

Si aucune statistique officielle n’existe sur la gale, précise le site, 164 cas ont été recensés depuis décembre 2016 par la clinique mobile de MSF à Paris.

Interrogée par la chaîne d’information, le docteur Abdon Goudjo, directeur des équipes santé du Samu social de Paris se dit préoccupé par les conditions de précarité dans lesquelles vivent les migrants.

«Soigner une gale dans la rue est illusoire […] La seule chose qu’on peut faire, c’est leur donner la double dose de médicaments et leur expliquer de les reprendre à huit jours d’intervalle», explique-t-il.

La gale se transmet par un contact physique récurrent, soit par des vêtements contaminés.

Lire aussi : Des riverains qualifiés de «racistes» pour avoir dénoncé l'insécurité à La Chapelle-Pajol (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix