Affaire Ferrand : le siège des Mutuelles de Bretagne perquisitionné le 1er juin 2017

Affaire Ferrand : le siège des Mutuelles de Bretagne perquisitionné le 1er juin 2017
Le siège des Mutuelles de Bretagne à Brest, dirigées par Richard Ferrand entre 1993 et 2012, photo ©FRED TANNEAU / AFP

Dès l'annonce de l'ouverture de l'enquête, le siège de la mutuelle situé à Brest, dont Richard Ferrand fut le directeur général a fait l'objet d'une longue perquisition. Ce proche d'Emmanuel Macron est soupçonné de «manquements au devoir de probité».

L'information ne filtre que maintenant. Après l'annonce de l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet de Brest le 1er juin 2017, le siège de la mutuelle dirigée par Richard Ferrand entre 1993 et 2012 a été minutieusement perquisitionné, le jour même, entre 15h et 19h.

Selon les informations du quotidien breton Le Télégramme, les enquêteurs ont saisi de nombreux documents. Ceux-ci seront exploités dans le cadre de l'enquête, ouverte pour faits présumés d'«atteinte aux biens», de «manquements au devoir de probité» ainsi que de «manquements aux règles spécifiques du code de la mutualité.

L'affaire Ferrand ne cesse de se développer, depuis les révélations du Canard enchaîné le 24 mai dernier. Selon l'hebdomadaire satirique, Richard Ferrand, ex-secrétaire général d'En Marche! et ministre du gouvernement d'Edouard Philippe, aurait favorisé la signature par les Mutuelles de Bretagne, dont il était directeur général entre 1993 et 2012, d'un bail immobilier au profit de sa compagne, Sandrine Doucen. 

Le 30 mai, c'était au tour du journal Le Monde de publier de nouveaux éléments embarrassants. Selon le quotidien du soir, le ministre de la Cohésion des territoires aurait depuis une vingtaine d'années favorisé plusieurs de ses proches ainsi que ses intérêts personnels dans un véritable «mélange des genres» entre vie publique et affaires privées.

Lire aussi : Malgré l'affaire, Ferrand se dit «confiant» quant à sa victoire aux législatives

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»