Quand Bayrou, ministre de la Justice, retweete la ligne de défense de Marielle de Sarnez

Quand Bayrou, ministre de la Justice, retweete la ligne de défense de Marielle de Sarnez
Marielle de Sarnez et François Bayrou en mai 2017, photo ©Francois Mori / POOL / AFP

Après l'ouverture d'une enquête à son encontre pour abus de confiance, la ministre chargée des Affaires européennes a publié sur Twitter ses arguments de défense. François Bayrou, chef de l'administration judiciaire, les a retweetés.

Il ne s'agit que d'un retweet sans commentaire, mais le geste pourrait être inapproprié. François Bayrou a relayé sur son compte Twitter le 30 mai une publication de Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européenne sous le coup d'une enquête du parquet de Paris pour abus de confiance dans le cadre de sa fonction de députée européenne.

Et le patron des magistrats du parquet, c'est le garde des Sceaux – François Bayrou donc. Une fonction qui suppose, bien plus que pour d'autres ministres régaliens, une certaine réserve sur les affaires de justice, au risque de paraître interférer avec le travail des enquêteurs et des juges.

Le tweet relayé contient le communiqué de presse de Marielle de Sarnez, dans lequel celle-ci livre sa défense au sujet de la polémique la concernant.

Capture d'écran Twitter

Le syndicat FO magistrats, contacté par Le Parisien, s'inquiète du retweet de François Bayrou : «Comment interpréter le fait que le garde des Sceaux, qui s'est abstenu de tout commentaire dans l'affaire Ferrand au nom de l'indépendance de la Justice, tweete en faveur d'une collègue ministre alors qu'elle est sur le point de lancer une procédure judiciaire ?»

Marielle de Sarnez, comme 18 autres députés européens, fait l'objet de l'ouverture d'une enquête du parquet de Paris, après un signalement de la députée Front national (FN) Sophie Montel. La ministre chargée des Affaires européennes, fidèle de François Bayrou, a contre-attaqué, faisant savoir qu'elle portait plainte pour dénonciation calomnieuse.

Lire aussi : Marielle de Sarnez visée par une enquête pour soupçons d'emplois fictifs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales