Le patron du Casa Nostra condamné à 10 000 euros d'amende pour avoir vendu des images du 13 novembre

Le patron du Casa Nostra condamné à 10 000 euros d'amende pour avoir vendu des images du 13 novembre© Google Street View
Le restaurant Casa Nostra à Paris

Au cœur d'une polémique après avoir vendu les images de vidéo-surveillance de son restaurant après les attentats du 13 novembre, le patron du restaurant parisien Casa Nostra a été condamné à 10 000 euros d'amende.

Le patron du Casa Nostra, restaurant situé dans le 11e arrondissement de Paris ciblé par les terroristes le 13 novembre 2015, a été condamné avec deux complices par le tribunal de Paris. 

Condamné à 10 000 euros d'amende, le gérant écope de la peine la plus lourde. L'un de ses complices a écopé d'une amende de 5 000 euros, alors que l'autre a été condamné à amende de 1 500 euros avec sursis. 6 000 euros de dommages et intérêts devront être versés solidairement aux parties civiles, des clients qui s'étaient reconnus sur la bande et avaient porté plainte.

Le gérant de l'établissement, Dimitri Mohamadi, 45 ans, avait démenti devant le tribunal toute participation à la négociation de la vidéo, vendue à un tabloïd britannique, maintenant n'avoir pas touché d'argent.

Plusieurs sources avancent un montant de 50 000 euros pour la transaction.

Casa Nostra est l'un des huit lieux attaqués à Paris et Saint-Denis le soir du 13 novembre 2015, au cours duquel 130 personnes ont été tuées et des centaines d'autres blessées par des commandos du groupe djihadiste État islamique.

Personne n'est mort dans ce restaurant situé dans un quartier branché de l'Est parisien.

Lire aussi : 
Les commémorations du 13 novembre à travers les «terrasses du massacre»

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales