Sens Commun, classes populaires... Les regrets de François Fillon sur sa campagne

Sens Commun, classes populaires... Les regrets de François Fillon sur sa campagne© Christian Hartmann Source: Reuters
François Fillon

Selon des proches du candidat malheureux à l’élection présidentielle interrogés par le Parisien, celui-ci regretterait d'avoir accordé trop de place au mouvement Sens commun et ne pas avoir su captiver l'attention des catégories populaires.

«Par rapport à Sens commun, j’ai sûrement fait une connerie. Je n’aurais pas dû leur donner autant de place dans ma campagne». Tels sont les propos qu'aurait confiés François Fillon à un ancien ministre, il y a quelques jours, selon le Parisien du 20 mai.

Si les fameuses «affaires», qui ont pris une place considérable dans la campagne présidentielle, ont sans nul doute contribué à la défaite de l'ex-Premier ministre, il reconnaîtrait avoir commis des fautes politiques. Le 15 avril, peu avant le premier tour de la présidentielle, François Fillon avait déclaré sur Radio J qu'il pourrait nommer au gouvernement des membres de Sens Commun – émanation de la Manif pour tous au sein des Républicains –, crispant des personnalités de centre-droit comme Alain Juppé. Néanmoins, quelques jours plus tard sur TF1, le candidat de la droite avait tenu à faire savoir que la sensibilité de Sens Commun n'était pas la sienne.

Outre son rapport au conservatisme sociétal (peut-être un brin caricaturé par la presse...), François Fillon reconnaîtrait n'avoir pas su s'adresser aux catégories sociales les plus modestes. «Il a fait tout ce qu'il a pu. Mais il reconnaît quelques erreurs, notamment de ne pas avoir envoyé assez de signaux vis-à-vis des classes populaires dans son programme», rapporte ainsi un élu de la capitale au Parisien.

Autant de leçons qui, de toute manière, ne devraient pas servir à grand chose au Sathois : selon ses proches, il envisagerait une reconversion dans le privé, loin du monde politique.

Lire aussi : Affaire Penelope Fillon : Marc Ladreit de Lacharrière mis en examen 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.