Premier conseil des ministres pour Emmanuel Macron et son Premier ministre, Edouard Philippe

Premier conseil des ministres pour Emmanuel Macron et son Premier ministre, Edouard Philippe© Philippe Wojazer Source: AFP
Photo de «famille» du nouveau gouvernement dans l'Elysée

Le nouveau gouvernement s'est réuni le 18 mai pour un premier conseil des ministres. Le président Emmanuel Macron a évoqué à cette occasion les enjeux qu'il juge prioritaires pour son quinquennat.

Au lendemain de l’annonce de la composition du gouvernement d’Edouard Philippe, Emmanuel Macron a présidé le 18 mai son premier conseil des ministres. Le porte-parole du nouveau gouvernement, Christophe Castaner, a rendu compte de cette réunion devant la presse.

Selon lui, le président de la République a évoqué les enjeux prioritaires du quinquennat, mettant l'accent sur la sécurité du pays, l'écologie, l'Europe, la réforme du travail, la préparation budgétaire, et la loi de moralisation de la vie publique. «[Emmanuel Macron veut] un gouvernement d’action, de réforme et d’inspiration», a-t-il ajouté. 

Christophe Castaner a précisé que le chef de l'Etat avait déclaré à ses ministres : «Nos origines politiques ne doivent pas jouer [...] Les ministres ne sont plus cantonnés à des étiquettes.» D'après le porte-parole, Emmanuel Macron a ajouté à l'adresse du gouvernement : «Le long terme est à l'Elysée, les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon.»

Interrogé par un journaliste sur les éventuelles conditions fixées par Nicolas Hulot avant sa nomination au ministère de l'Ecologie, Christophe Castaner a sobrement répondu : «Un ministre ne pose pas de conditions.»

«Nicolas Hulot suivra la feuille de route d'Emmanuel Macron», a poursuivi le porte-parole du gouvernement, en précisant : «Vous connaissez la position du président de la République élu qui est celle de mettre en œuvre la loi sur la transition énergétique, d'aller vers un mix énergétique [sic] et de faire diminuer avec un calendrier responsable la part du nucléaire dans notre production énergétique.» 

Christophe Castaner a par ailleurs souligné que les ministres seraient tenus de soutenir les candidats de La République en marche aux élections législatives. 

Une photo de gouvernement inédite, la presse écartée de la sortie du conseil des ministres

Peu après cette première réunion des ministres, la «photo de famille» a été prise à l'intérieur du vestibule de l'Elysée, rompant avec la tradition qui veut que les membres du gouvernement posent dans les jardins du palais présidentiel.

Plusieurs journalistes et photographes ont par ailleurs déploré l'interdiction de couvrir la sortie du conseil des ministres.

L'Elysée s'est bornée à promettre «qu'à l'avenir, les journalistes pourraient de nouveau s'adresser aux ministres à l'issue du conseil.»

Lire aussi : Législatives, moralisation de la vie publique, environnement... Philippe dresse sa feuille de route

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales