Nicolas Hulot aurait-il dit «oui» à Emmanuel Macron pour devenir ministre de l’Ecologie ?

Nicolas Hulot aurait-il dit «oui» à Emmanuel Macron pour devenir ministre de l’Ecologie ?© Bertrand Guay / AFP
Nicolas Hulot, future figure du gouvernement ?

Si l’identité des ministres qui composeront le gouvernement dirigé par Edouard Philippe n’a pas encore été révélée, des discussions avancées seraient en cours avec l’ancien présentateur de l’émission Ushuaïa, reconverti dans l’écologie politique.

Le JDD affirme, le 17 mai, que Nicolas Hulot aurait accepté d’intégrer le gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe. Selon les informations de l’hebdomadaire, qui ne révèle pas sa source, l’ancien animateur employé par TF1 pourrait se retrouver à la tête d’un ministère de l’Ecologie «au large périmètre».

Si la prudence reste de mise, alors que la composition du gouvernement ne sera annoncée qu’à 15h, Christophe Castaner, porte-parole d'Emmanuel Macron pendant la campagne électorale, n’a pas caché qu'il y avait des «discussions» avec l’ex-présentateur. «C’est une hypothèse. On veut des personnalités de la société civile […] Nicolas Hulot incarne une énergie, une ambition pour notre pays», a-t-il déclaré sur BFMTV le 17 mai.  

«Il y a des discussions, rien n'est acté à ce stade», avait pour sa part relativisé, la veille, Matthieu Orphelin, ancien porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot, investi par La République en marche dans la première circonscription du Maine-et-Loire.

Les politiques réagissent

La rumeur a en tout cas fait réagir, dans le monde politique.

«Si c'était confirmé, je lui souhaiterais bon courage, en espérant son succès évidemment. On peut cependant douter de la volonté de Macron et du Premier ministre [sur l'écologie], mais si ça avance, nous serons en soutien», a réagi le porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Julien Bayou, dans les colonnes du JDD.

Quant à la députée EELV Cécile Duflot, interrogée sur France Info, elle estime : «Le risque, c'est que ce soit un trophée [pour Macron]. L'espoir, c'est qu'il arrive avec sa sincérité, sa détermination, à faire changer les choix actuels du président.»

«Sur le projet d'Emmanuel Macron, en matière d'écologie [...] il y a beaucoup de phrases, d'intentions, mais on sait très bien qu'on est à peu près dans la reproduction de ce qui s'est fait ces dernières années avec François Hollande, c'est-à-dire des engagements sur le papier, avec la loi de transition énergétique et pas de traduction dans les actes», a-t-elle regretté.

En février 2016, Nicolas Hulot avait décliné la proposition de François Hollande d'intégrer le ministère de l'Ecologie, dans le cadre d'un remaniement du gouvernement. Un peu plus tôt, il avait laissé entendre qu'il pourrait se présenter à l'élection présidentielle de 2017, ce qu'il n'a finalement pas fait.

Lire aussi : Sur Twitter, Nicolas Hulot annonce qu'il n'entrera pas au gouvernement

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales