Cérémonie d'investiture d'Emmanuel Macron à l'Elysée (VIDEO)

- Avec AFP

Emmanuel Macron a été officiellement investi dans ses fonctions le 14 mai sous les ors de la Salle des fêtes l'Elysée, devenant le 8e président de la Ve République.

Le plus jeune président de la République jamais élu en France, à 39 ans, a raccompagné François Hollande, son aîné de plus de 20 ans jusqu'à sa voiture, l'applaudissant avant qu'il ne quitte la cour d'honneur du palais présidentiel.

Il s'est ainsi bien gardé de rééditer la bévue de François Hollande qui, en 2012, avait tourné les talons sans attendre le départ de Nicolas Sarkozy.

Puis il est revenu vers le perron pour poser quelques instants au côté de son épouse Brigitte, radieuse et émue.

Emmanuel Macron, en costume bleu nuit, et son prédécesseur se sont entretenus dans le bureau présidentiel pendant une bonne heure, soit bien plus que la demi-heure prévue. C'est dans ce huis clos que le sortant devait livrer à l'entrant quelques secrets d'Etat, à commencer par les codes de l'arme nucléaire.

Emmanuel Macron était arrivé à 10h à l'Elysée, accueilli en haut des marches du perron présidentiel par une sobre poignée de main du président sortant qui s'est abstenu de lui donner l'accolade, un fin sourire aux lèvres.

Le chef de l'Etat élu avait remonté très lentement et solennellement le tapis rouge dans la cour d'honneur devant un détachement et la musique de la Garde républicaine, comme il avait rejoint la Pyramide du Louvre au soir de sa victoire.

L'instant a été immortalisé par des centaines de photographes et de caméramen perchés jusque sur les toits du palais présidentiel.

Quant à Brigitte Macron, vêtue d'une robe tailleur bleu lavande et à laquelle son mari voudrait que soit reconnu un statut officiel de Première dame, elle l'a avait précédé de dix minutes, lançant quelques baisers d'un geste de la main aux badauds rassemblés devant le porche du palais.

Quelque 530 journalistes français et étrangers se sont accrédités pour cette cérémonie qui s'est ouverte sous un ciel menaçant avant de virer au grand soleil au moment même où François Hollande s'en allait, très loin du déluge des premières heures de sa présidence.

Emmanuel Macron a gagné ensuite le Salon des ambassadeurs où il a été élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d’honneur avant de rejoindre la Salle des fêtes où le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, a proclamé les résultats officiels de l'élection présidentielle, l'investissant ainsi officiellement dans ses nouvelles fonctions.

Emmanuel Macron s'est vu aussi présenter le Grand collier de Grand maître de la Légion d'honneur avant de prononcer son premier discours de chef de l'Etat en exercice, affirmant vouloir «rendre aux Français leur confiance en eux», et saluant leur choix de «l'espoir et l'esprit de conquête».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales