Valls s'en prend à Macron, «méchant» qui n'a eu «rien de magnanime» envers lui

- Avec AFP

Valls s'en prend à Macron, «méchant» qui n'a eu «rien de magnanime» envers lui Source: Reuters

L'ancien Premier ministre Manuel Valls s'en est pris vivement au nouveau président de la République Emmanuel Macron, jugeant dans le JDD qu'il était «méchant» et n'avait eu «rien de magnanime» en n'investissant personne face à lui aux législatives.

«Je suis extrêmement lucide sur Macron et sur son équipe. Hollande est méchant, mais dans un cadre. Macron, lui, est méchant, mais il n'a pas de codes donc pas de limites», a affirmé le député PS de l'Essonne, le 14 mai, au jour de la passation de pouvoir.

Quant à la décision d'Emmanuel Macron et du mouvement présidentiel «La République en marche» (REM) de ne pas investir de candidat face à Manuel Valls aux législatives, sans pour autant l'investir lui-même, «il n'y a rien de magnanime dans cette histoire», a jugé encore l'ancien Premier ministre.

«On joue jusqu'au bout, on l'humilie, on l'isole, le tout pour finir par une solution de compromis», a-t-il affirmé à propos de lui-même.

«Mais ils l'ont fait de manière tellement appuyée que ça s'est retourné contre Macron. C'est devenu le cas Valls», a précisé l'ancien chef de gouvernement.

«Ce n'est pas l'arrogance de Benjamin Griveaux qui va me déstabiliser !», a-t-il lancé à propos du porte-parole d'Emmanuel Macron durant la campagne, proche du président élu et ministrable.

Manuel Valls a confié avoir «réfléchi à arrêter» après sa défaite à la primaire socialiste fin janvier. Mais «au moment où survient la recomposition que j'ai toujours souhaitée, je vais être spectateur ? Non ! Je veux être dans cette séquence». Si la REM a affirmé qu'elle ne présenterait pas de candidat face à Manuel Valls, le dépôt d'une candidature reste possible jusqu'au 19 mai.

Lire aussi : La République en marche suspend l'investiture d'un candidat accusé d'antisémitisme par la LICRA

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»