La République en marche suspend l'investiture d'un candidat accusé d'antisémitisme par la LICRA

La République en marche suspend l'investiture d'un candidat accusé d'antisémitisme par la LICRA© Eric Feferberg / AFP
Emmanuel Macron a été interpellé sur Twitter par la Licra, qui accuse d'antisémitisme un candidat LREM

Un tweet de Christian Gérin, candidat LREM à Royan, dénonçant la présence de plusieurs responsables politiques au dîner du CRIF en février, a notamment suscité l’indignation de l’organisation antiraciste, qui a interpellé Emmanuel Macron.

La porte-parole de La République en marche (LREM), Laurence Haïm, a fait savoir sur Twitter le 12 mai que l’investiture de Christian Gérin était suspendue. La commission d'éthique du parti a été saisie, a-t-elle annoncé.

Dans un communiqué de presse publié sur son site internet quelques minutes plus tôt, la Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme (LICRA) avait déclaré que le candidat, investi dans la circonscription de Royan (Charente-Maritime), était «l’auteur de tweets dont la connotation antisémite est explicite». L'organisation antiraciste demandait à Emmanuel Macron de retirer cette investiture.

Dans une publication du 22 février, Christian Gérin, alors producteur de télévision sans responsabilité politique, avait dénoncé la présence d’Emmanuel Macron, de François Fillon, de Benoît Hamon et de François Hollande au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), écrivant : «A quand la séparation du CRIF et de l’Etat ?»

Dans d'autres tweets épinglés par la LICRA, le candidat LREM suspendu qualifiait notamment Manuel Valls de «sioniste raciste et islamophobe» ou dénonçait la «récupération indécente par Israël et ses soutiens» de l'attentat de Nice.

Lire aussi : Président, ministres et candidats à la présidentielle : le Crif tient son très prisé dîner annuel

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.