Le renvoi du patron du FBI n’arrêtera pas l’enquête sur l’ingérence russe, assure son remplaçant

Le renvoi du patron du FBI n’arrêtera pas l’enquête sur l’ingérence russe, assure son remplaçant© Jim Watson / AFP
Andrew McCabe lors de sa première audition devant le Sénat

Pour sa première apparition publique à son nouveau poste, le chef par intérim du FBI a affirmé devant le Congrès américain que l’enquête sur l'éventuelle implication de Moscou dans la campagne présidentielle américaine n'avait pas été entravée.

«Le travail des hommes et des femmes du FBI continue quels que soient les changements de circonstances, quelles que soient les décisions», a déclaré Andrew McCabe, directeur par intérim du FBI, le 11 mai, lors d'une audition devant le Congrès.

Il a ensuite précisé qu’il n’y avait eu aucune tentative d’entraver l’enquête sur l'éventuelle collusion entre des proches de Donald Trump et le gouvernement russe lors de la campagne présidentielle de 2016.

Dédiée aux menaces internationales, cette audition constituait la première apparition publique d'Andrew McCabe depuis le limogeage par la Maison Blanche, le 9 mai, de James Comey, jusqu'alors patron du FBI.

Alors que l’opposition démocrate s'inquiétait d'un éventuel abandon de l'enquête sur les liens entre la Russie et certains membres de l'administration Trump, cette dernière a formellement démenti tout lien entre le limogeage de James Comey et cette affaire. La Maison Blanche a justifié cette mesure par la mauvaise gestion par l'ex-directeur du FBI de l’enquête sur les emails de l’ex-secrétaire d’Etat Hillary Clinton.

Lire aussi : Après le limogeage du directeur du FBI, Snowden prend sa défense et Assange lui offre un travail

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.