«Crimes coloniaux» : manifestation pour commémorer les massacres du 8 mai 1945 en Algérie (IMAGES)

«Crimes coloniaux» : manifestation pour commémorer les massacres du 8 mai 1945 en Algérie (IMAGES)
Les manifestants en appellent au président de la République, photo ©RT FRance

Une centaine de manifestants ont réclamé au président de la République la reconnaissance officielle des massacres de Sétif, Guelma et Kherrata, datant de 1945. En février, Emmanuel Macron avait qualifié la colonisation de «crime contre l'humanité».

Une centaine de manifestants se sont retrouvés sur la place de l'Hôtel de ville à Paris, le 8 mai, afin de commémorer les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata. Le 8 mai 1945, ces trois villes de la région de Constantine en Algérie avaient été le théâtre d'une répression sanglante de manifestations contre la colonisation par les autorités françaises.

A Paris, les manifestants ont rappelé qu'ils organisaient ce rassemblement pour la troisième année consécutive, afin de demander au président de la République de reconnaître les «crimes coloniaux» perpétrés en Algérie.

Un message adressé, donc, au nouveau président de la République, élu le 7 mai. En visite en Algérie en février 2017, le candidat Emmanuel Macron avait déclenché une polémique en qualifiant la colonisation de «crime contre l'humanité». «C'est une vraie barbarie», avait-il déclaré. Devant le tollé suscité à droite mais aussi parmi les pieds-noirs, l'ex-ministre de l'Economie avait fini par présenter ses excuses lors d'un meeting à Toulon.

Lire aussi : Abdelaziz Bouteflika félicite Emmanuel Macron, «un ami de l'Algérie»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales