Piratage de l'équipe Macron : ouverture d'une enquête judiciaire

Piratage de l'équipe Macron : ouverture d'une enquête judiciaire© Philippe Wojazer Source: Reuters
Emmanuel Macron vote au Touquet

Le parquet de Paris a ouvert une enquête dans la soirée du 5 mai à la suite de la diffusion sur internet de milliers de documents internes de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron, a-t-on appris le 7 mai, de source proche du dossier.

Selon une source au sein de la Brigade d'enquête sur les fraudes aux technologies de l'information (Befti), à la suite de la diffusion sur internet de milliers de documents internes de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron dans la soirée du 5 mai, une enquête judiciaire a été ouverte.

La source a précisé que l'enquête avait été diligentée «pour accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données et atteinte au secret des correspondances».

A peine quelques minutes avant la fin de la campagne officielle, le 5 mai, de nombreux documents échangés entre membres de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron ont été diffusés sur les réseaux sociaux. Ceux-ci contenaient notamment des échanges de mails ou des documents comptables. Après que WikiLeaks, le site de Julian Assange, a relayé ces documents, précisant qu’il n’était pas à l’origine de l’opération, celle-ci a pris le nom de MacronLeaks sur internet.

En Marche! avait dénoncé une «action de piratage massive et coordonnée» visant à déstabiliser le candidat à la veille du second tour de la présidentielle. «S’il y a eu effectivement un certain nombre de parasitages ou de captations, il y aura des procédures qui vont entrer en vigueur», avait déclaré François Hollande à l’AFP le 6 mai. 

Lire aussi : #MacronLeaks : L'équipe d'En Marche! dénonce un «piratage massif» de ses données

Détails à suivre...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.