L'esplanade du Louvre évacuée en raison d'une alerte sécurité (IMAGES)

L'esplanade du Louvre évacuée en raison d'une alerte sécurité (IMAGES)© Capture d'écran Twitter
L'esplanade du Louvre, où Emmanuel Macron célébrera sa victoire s'il l'emporte, a été évacuée le 7 mai

Alors qu'Emmanuel Macron doit y passer la soirée s'il est élu président, l'esplanade du Louvre a été évacuée en raison d'une alerte sécurité dans l'après-midi du 7 mai. Les vérifications permettant d'écarter toute menace se sont achevées vers 14h30.

Journalistes et passants présents sur l'esplanade du Louvre en cette journée de second tour ont été priés d'évacuer les lieux par les autorités en raison d'une alerte sécurité.

Un périmètre de sécurité a été établi sur la place, où le candidat du mouvement En Marche!, Emmanuel Macron, est censé tenir sa soirée électorale en cas de victoire face à Marine Le Pen.

La préfecture de police a annoncé sur Twitter qu'elle procédait à de simples vérifications par mesure de précaution. Il s'agit «d'une simple levée de doutes», a précisé une source policière à l'AFP, sans donner davantage de détails sur la nature de la menace. Peu avant 14h30, les vérifications permettant d'écarter toute menace se sont achevées, a ajouté la même source.

Un journaliste australien présent sur place a affirmé que l'évacuation, bien que chaotique, s'était déroulée sans mouvement de panique. Selon un porte-parole d'En Marche!, l'évacuation a eu lieu «suite à la détection d'un colis suspect».

Le ministère de l'Intérieur a placé ce second tour sous haute surveillance, déployant plus de 50 000 policiers et gendarmes pour assurer la sécurité aux abords des bureaux de vote. Le ministère avait en outre déclaré que les célébrations post-résultats allaient également être très surveillées.

Une cellule de suivi a été, comme lors du premier tour, activée dans les locaux du ministère de l'Intérieur, place Beauvau, «de manière à adapter en permanence les dispositifs de sécurité et prévenir et contenir les éventuels troubles à l'ordre public qui pourraient survenir».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.