Le Pen descendante de Mahomet et Macron d'Hugues Capet : l'étrange couac de l'AFP

Le Pen descendante de Mahomet et Macron d'Hugues Capet : l'étrange couac de l'AFP Source: Reuters
Affiches électorales d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Dans une dépêche au titre affirmatif, l'Agence France Presse (AFP) annonçait que, selon un généalogiste, Marine Le Pen descendrait de Mahomet et Emmanuel Macron d'Hugues Capet. Depuis, l'AFP a rétro-pédalé, livrant des explications peu convaincantes.

«Marine Le Pen descend de Mahomet, Emmanuel Macron d'Hugues Capet». Le titre de cette dépêche de l'AFP, publiée le 3 mai, en début d'après-midi , avait tout pour susciter le buzz. Seul problème : elle a été supprimée et annulée quelque cinquante minutes plus tard, rapporte le Lab d'Europe 1. Un fait extrêmement rare, les dépêches étant la plupart du temps corrigées en cas d'erreur.

«Elle descend du roi de France Louis VI le Gros, des rois d’Angleterre – par Henri II et Aliénor d’Aquitaine – mais aussi des anciens rois d’Espagne et, par ces derniers, des Omeyyades d’Andalousie, des califes de Damas et, à la cinquantième génération… de Mahomet lui-même !», assurait le généalogiste Jean-Louis Beaucarnot à propos de Marine Le Pen dans cette dépêche. Un détail suffisamment cocasse pour provoquer l'amusement des nombreux médias, qui l'ont reprise dans la foulée, se fiant à la réputation de rigueur et de sérieux de l'agence de presse française.

De son côté, selon Jean-Louis Boucarnot, Emmanuel Macron descendrait du premier des capétiens par la branche Le Vaillant, issue des seigneurs de Buisson et de la Pucelle, établis dans la région de Douai, non loin du berceau historique de la famille neustrienne qui donna à la France la majorité de ses rois jusqu'à Charles X.

Contactée par 20 Minutes, l’AFP explique que la dépêche était au stade «de brouillon» et qu’elle aurait été publiée par erreur. A la question «est-ce que cette dépêche est vraie ?», l’AFP n’a pas souhaité répondre, avançant que «ce [n’était] pas la question». D'autre part, la réponse de l'agence n'explique pas pourquoi le directeur du service politique de l'AFP, a relayé l'information dans un tweet, toujours en ligne le 3 mai en début d'après-midi.

Lire aussi : Clash sur BFMTV : Florian Philippot dénonce la «petite crapulerie de l'AFP»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»