Consultation des militants de La France insoumise : le vote blanc préféré à Emmanuel Macron

Consultation des militants de La France insoumise : le vote blanc préféré à Emmanuel Macron
Jean-Luc Mélenchon a refusé d'appeler à voter pour Emmanuel Macron

Jean-Luc Mélenchon a choisi de consulter ses adhérents plutôt que de donner une consigne de vote. Le résultat du vote en ligne montre que seule une minorité des «Insoumis», environ 34%, envisage de voter pour Emmanuel Macron face à Marine Le Pen.

Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, la France insoumise, a dévoilé ce 2 février le résultat de la consultation de ses militants afin de savoir pour qui voter au second tour. 36,12% des personnes consultées ont opté pour un vote blanc ou nul, 34,83%, pour un vote Emmanuel Macron et 29,05%, ont décidé de s'abstenir. 

Le choix d'un vote pour Marine Le Pen n'était pas proposé. Jean-Luc Mélenchon a lui-même mis en garde le 30 avril sur TF1 contre la «terrible erreur» que représenterait un vote en faveur du parti de Marine Le Pen.

«Il ne s'agissait pas de déterminer une consigne de vote mais d'organiser la prise de parole des insoumis au sujet de leurs choix de second tour» avait expliqué La France insoumise pour justifier le choix de son candidat, Jean-Luc Mélenchon, de ne pas appeler automatiquement à «faire barrage au Front national». 243 000 personnes ont participé à cette consultation en ligne sur les 430 000 adhérents que compte le mouvement.

Le résultat de ce vote semble confirmer le relatif effritement du «front républicain», notamment chez les électeurs de gauche : la perspective d'un Front national victorieux au second tour semble de moins en moins convaincre ceux-ci de faire bloc derrière un candidat pour lequel ils n'ont pas voté au premier tour. Jean-Luc Mélenchon a fait l'objet de vives critiques après avoir refusé d'appeler à voter Emmanuel Macron, dont il a, à de multiples reprises, dénoncé le programme économique au cours de sa campagne.

Ce choix est une «erreur» selon Stéphane Le Foll

Le porte-parole de l'Elysée, Stéphane Le Foll, a d'ailleurs rapidement réagi à cette consultation des militants de la France insoumise. Il a estimé que leur choix de se porter très majoritairement sur le vote blanc ou l'abstention représentait une «erreur».

«Je réagis avec incompréhension. La gauche, traditionnellement, a toujours été dans ce combat [...] contre le Front national. On est au deuxième tour d'une présidentielle, il y a un choix qui s'impose, celui qui consiste à défendre les valeurs de la République [...] Moi, je considère aujourd'hui que c'est une erreur que de faire ce choix-là», a déclaré Stéphane Le Foll à la presse, quelques minutes avant l'ouverture d'un meeting de soutien à Emmanuel Macron avec Bernard Cazeneuve.

«Le choix, il doit être d'abord la France, la République dans l'Europe», a souligné Stéphane Le Foll, jugeant qu'il y avait «dans le projet du Front national des remises en cause profondes des valeurs de la République».

Lire aussi : Mélenchon fustige le projet de Macron et lui demande de faire un pas vers les Insoumis 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales