Stéphane Le Foll et Jean-Christophe Cambadélis annoncent la fin du PS

- Avec AFP

Stéphane Le Foll et Jean-Christophe Cambadélis annoncent la fin du PS© Capture d'écran Twitter @MLMontpellier
Photo d'archive d'une permanence PS dégradée dans l'Hérault

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, évoquant la situation du Parti socialiste, a déclaré assister à «la fin du parti». Un constat partagé par le premier secrétaire du PS qui estime que «le parti d'Epinay est mort et bien mort».

«Il va falloir se réinventer. Il faudra y réfléchir après les législatives. Dans le moment présent, il faut rester rassemblés et responsables. Sinon, on risque l’éclatement général», a expliqué Stéphane le Foll dans un entretien accordé au Parisien. «Je pense que c’est la fin du parti tel qu’il a vécu jusqu’ici», a-t-il ajouté. 

Pour le ministre de l'Agriculture, «ce parti aurait dû se situer durant cette campagne dans une forme de synthèse entre Benoît Hamon et Emmanuel Macron». «Il va falloir regarder les choses avec beaucoup de lucidité et de responsabilité», a-t-il prévenu. 

Concernant son choix le 7 mai pour le second tour de l'élection présidentielle, Stéphane Le Foll a confirmé qu'il voterait Emmanuel Macron afin d'obtenir «la défaite du FN».

Cambadélis : «Le parti d'Epinay est mort et bien mort»

Un constat partagé par le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis sur les ondes de RFI le 2 mai : «Après le 18 juin, on fera le bilan de tout ça mais il est clair qu'il faudra une reconstruction voire une refondation du Parti socialiste. Le parti d'Epinay est mort et bien mort.»

Assurant que le renouvellement de «la plateforme et surtout des candidats» commencerait «dès les législatives», il a certifié qu'on ne reconnaîtrait plus le Parti socialiste. «Il y aura des nouveaux candidats partout», a encore avancé la patron du PS.

Lire aussi : Marine Le Pen part à l'assaut du «front républicain» dans un jeu vidéo

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales