Marine Le Pen présidente ? Un photomontage du PS en faveur de Macron suscite un tollé

Marine Le Pen présidente ? Un photomontage du PS en faveur de Macron suscite un tollé© Capture d'écran du compte twitter @Camille_Vigogne
Le visuel du Parti Socialiste contre Marine Le Pen

Après avoir annoncé se mettre en ordre de bataille pour faire élire Emmanuel Macron face à Marine Le Pen, un visuel parodiant la candidate du FN en présidente de la République a fait scandale sur Twitter et divisé les socialistes.

Un échec supplémentaire. Humilié au premier tour de l'élection présidentielle en ne recueillant que 6,38% des suffrages exprimés - son plus bas score depuis 1969 - le Parti socialiste (PS) a finalement renoncé à diffuser un visuel appelant à voter pour Emmanuel Macron face à Marine Le Pen. 

En titrant «Ça jamais» sur un photomontage grimant une Marine Le Pen en présidente de la République, les socialistes tentaient d'agiter le danger que représenterait le Front national et appelaient à voter le 7 mai en faveur du candidat d'En Marche! et «pour la République». 

Dévoilée au lendemain du premier tour de la présidentielle, l'opération de communication devait appuyer le ralliement du Parti socialiste en faveur d'Emmanuel Macron. «Dans quelques heures, un tract sera publié à 4 millions d'exemplaires et plusieurs centaines de milliers d'affiches seront placardées partout en France», avait déclaré le 24 avril Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS. 

Las, BFMTV a rapporté que les dirigeants du PS avaient été confrontés à une véritable «fronde d'un certain nombre d'élus qui refusaient d'y associer leur nom et de le distribuer». Suscitant moquerie, indignation et colère, le visuel parodiant Marine Le Pen avait en particulier été incendié sur les réseaux sociaux, dès sa parution. 

Certains internautes n'avaient pas hésité à qualifier le photomontage de «dégueulasse» tandis que d'autres utilisateurs de Twitter s'interrogeaient sur la pertinence du message politique. 

Devant la polémique, Jean-Christophe Cambadélis lui-même a du monter au créneau. «Beaucoup de responsables ne voulaient pas coller ou diffuser la tête du Marine Le Pen», a-t-il reconnu sur Twitter, tout en affirmant : «Nous aurons tout de même un tract qui sera massivement diffusé dans toute la France.»

Contacté par le Huffington Post, l'entourage de Jean-Christophe Cambadélis a assuré que le photomontage était uniquement destiné aux réseaux sociaux. Pourtant et de manière tout à fait étonnante, ce visuel était introuvable sur le compte Twitter et la page Facebook du Parti socialiste à l'heure où cet article a été rédigé. 

Lire aussi : Présidentielle : Hamon reconnaît une «sanction historique» contre le Parti socialiste

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.