Présidentielle : la presse appelle à un vote massif en réponse au terrorisme

- Avec AFP

Présidentielle : la presse appelle à un vote massif en réponse au terrorisme © PHILIPPE HUGUEN Source: AFP
Onze candidats à la présidentielle 2017

A un peu plus de 24 heures du premier tour de la présidentielle et moins de deux jours après l'attentat qui a tué un policier sur les Champs-Elysées, la presse française appelle les électeurs à voter en masse, face au terrorisme.

«Un vote massif et libre doit sanctionner cette campagne que les terroristes voudraient perturber. L'habituel appel à la participation électorale prend ainsi une importance cruciale. Voter, c'est se battre», lance Laurent Joffrin, dans Libération.

«Aux urnes citoyens !» s'enflamme Stéphane Siret de Paris-Normandie. Et d'expliquer : «La meilleure arme qu'un peuple puisse opposer à la barbarie sanguinaire, c'est de rester la tête haute en utilisant ce que la démocratie lui offre : la liberté de s'exprimer».

«Pour échapper au piège que nous tendent les tueurs, il n'est qu'une seule réponse : le vote massif du peuple français», affirme dans La Dépêche du Midi Jean-Claude Souléry, pour qui «ce droit de vote» est «devenu plus que jamais un devoir de vote». 

Un avis partagé par Christophe Bonnefoy du Journal de la Haute-Marne : «Voter est un droit et il prend ici valeur de devoir. Ne serait-ce que pour porter haut, encore et toujours, cette liberté que certains voudraient nous enlever».

Et Hervé Chabaud de L'Union-L'Ardennais de renchérir : «voter, s'exprimer pour montrer sa présence à la République est plus qu'un droit ! C'est un devoir». «Voter, c'est par son geste agir pour ne pas subir», ajoute-t-il.

«Un rempart»

«Une participation massive au premier tour serait la meilleure des ripostes face aux menaces. Quelles qu'elles soient», reconnaît également Marc Dejean du Courrier de l'Ouest.

«La seule réponse» au terrorisme «est de ne pas se laisser intimider», rappelle Yolande Baldeweck dans L'Alsace. Et donc pour cette dernière, «on ne pourrait que se réjouir d'une mobilisation plus forte qu'annoncée». 

Jean-Marcel Bouguereau de La République des Pyrénées met en garde l'électeur en écrivant : «L'appel à la participation prend d'autant plus d'importance que celui qui s'abstiendra se dérobe aussi à la lutte politique contre l'islamisme.» 

«Le combat contre Daesh se gagne aussi dans la solidarité et la confiance que nous afficherons en votant. Voter pour conforter notre démocratie, reste un des remparts face à la menace», souligne Jean-Louis Hervois de la Charente Libre.

«La participation serait une réponse à ceux qui nous attaquent, à ceux qui confient leur mort à une idéologie totalitaire plutôt que leur vie à une démocratie libérale» assure aussi Matthieu Verrier dans La Voix du Nord. Et de poursuivre en guise de conclusion : «la France a l'occasion demain de répondre sur le plan symbolique et de choisir sa réponse sur le terrain politique.»

La France a été frappée le 20 avril par un nouvel attentat : un policier a été tué en plein cœur de Paris, sur les  Champs-Elysées. Deux autres policiers ont été blessés, dont l'un grièvement. L'assaillant a été abattu par la police.

Lire aussi : Fleurs et messages de soutien aux policiers sur les Champs-Elysées (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales