Un duel contre Macron au second tour ? L'idée semble plaire à Marine Le Pen

Un duel contre Macron au second tour ? L'idée semble plaire à Marine Le Pen© Eric Gaillard Source: Reuters

Selon l'émission «Les confidentiels RTL», la candidate frontiste se réjouirait de se retrouver au deuxième tour contre le leader d'En Marche !. Dans ce cas, elle se sentirait plus en confiance que si elle devait affronter François Fillon.

«Politiquement, je préférerais. [Emmanuel Macron], c'est le plus caricatural, il crée avec moi le clivage le plus net». Telle aurait été l'analyse de Marine Le Pen à propos du second tour de la présidentielle, où elle se voit déjà, et même en tant que favorite.

Ses propos partagés «en privé» ont été relevés par Pauline de Saint-Rémy, journaliste de RTL pour l'émission «Les confidentiels RTL». Cette dernière y explique par ailleurs que l'hypothèse d'un duel contre François Fillon au second tour inquiéterait davantage la candidate FN, qui juge qu'une percée de Fillon est «possible».

En revanche, Marine Le Pen ne croit «pas du tout» à une qualification de Jean-Luc Mélenchon, dont le public est, selon elle, «le même qu'il y a cinq ans».  

Le 20 avril sur Europe 1, Marine Le Pen a affirmé qu'elle serait «en tête» au soir du premier tour, assurant sentir «une incroyable mobilisation» de ses électeurs.

Le 19 avril au soir, lors de son dernier grand meeting à Marseille, devant près de 5 000 personnes, Marine Le Pen a demandé à ses partisans «le plus haut score possible».

«Pas d'abstention, pas de dispersion non plus, tous au rendez-vous !», a-t-elle lancé au moment où plusieurs sondages semblent montrer une érosion des intentions de vote en sa faveur et placent le candidat du mouvement En Marche ! Emmanuel Macron en tête du premier tour.

Lire aussi : «Marine» en tête au premier tour : c’est une course de crabes en Guadeloupe qui le prédit

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales