Témoin de l'attaque en Isère: «partout on est susceptible d’être atteint par un attentat»

Les policiers près du site de l'attentat en Isère Source: Reuters
Les policiers près du site de l'attentat en Isère

Un attentat terrible s’est produit en Isère dans l’usine de gaz avec un décapité et deux personnes blessées. Selon Yannick Danna, témoin de cet attentat, les terroristes prennent pour cible tout le monde et partout.

Son entreprise se trouve à environ 100 mètres de Air Products, l’usine qui a été touchée par cet attentat, et malgré la distance «une grosse vibration au niveau de l’entrepôt» a été ressentie, affirme Yannick Danna à RT. Un peu avant 10 heures «tout a vibré», a-t-il indiqué – témoignant ainsi de la puissance de l’explosion. 

En savoir plus : un décapité lors d’un attentat en Isère, l'auteur et un complice arrêtés

Quelques minutes plus tard, plus d’une cinquantaine de véhicules de pompiers et de policiers se sont dirigées vers le site de la déflagration, mais les forces de l’ordre n’ont pas voulu donner de détails aux employés de l’entreprise de Yannick Danna – et toute l’information qu’ils ont pu obtenir était dans les médias. C’est là qu’«on a pu se rendre compte que finalement ce n’était pas une simple explosion», confie le témoin.

Les Français sont de plus en plus effrayés par de tels attentats. «Ce qui est gênant c’est que maintenant ils s’en prennent à tout le monde et font des attentats de partout», souligne Yannick Danna. Selon lui, chacun peut être visé par un attentat. «Il n’y a plus de cibles précises, partout on est susceptible d’être atteint par un attentat».

En savoir plus : François Hollande en appelle de nouveau à la solidarité suite à l'attentat en Isère

Après avoir reçu l’information sur la situation, la société où Yannick Danna travaille, a évacué le bâtiment, car bien que l’auteur de l’attentat a été interpellé, il y avait des rumeurs de «quatre ou cinq autres personnes à l’heure actuelle sur la zone, donc susceptibilité d’une explosion supplémentaire».

Mais plusieurs sociétés ont décidé de continuer à travailler même si, d’après les dires d’un autre témoin à RT confirme que tout le monde a entendu «une grosse déflagration».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales