La manifestation contre Marine Le Pen à Bordeaux se termine par des heurts et des interpellations

- Avec AFP

La manifestation contre Marine Le Pen à Bordeaux se termine par des heurts et des interpellations© capture d'écran de Ruptly

Plus d'un millier de personnes ont défilé ce 2 avril à Bordeaux contre un meeting, organisé au même moment, de la candidate du FN Marine Le Pen. La manifestation a été émaillée de quelques heurts avec les forces de l'ordre.

Environ 700 personnes selon la police (2 000 selon les organisateurs), s'étaient rassemblées place de la Victoire, à quelque dix kilomètres du Parc des expositions de Bordeaux-Lac, où la présidente du FN tenait un meeting. Puis elles ont suivi, pour l'essentiel sans incident, un parcours à travers les rues du centre-ville. CRS et gendarmes mobiles encadraient le défilé.

Sur la banderole en tête de cortège était inscrit : «Le fascisme est un poison, soyons l'antidote.» Des manifestants défilaient cagoulés, scandant des slogans tels que «Bordeaux, Bordeaux, AntiFa» ou «Marine, casse-toi, Bordeaux n'est pas à toi». Certains d'entre eux s'en sont alors pris à des vitrines, puis aux forces de l'ordre, leur jetant boulons, pavés, canettes et projectiles divers. 

La police a répliqué par quelques tirs de gaz lacrymogènes et procédé à dix interpellations avant que la manifestation ne reprenne dans le calme. 

Lire aussi : Marine Le Pen accuse une nouvelle fois France Télévisions de favoriser le «chouchou» Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage