Près de 40 tombes profanées dans un cimetière juif près de Thionville

Près de 40 tombes profanées dans un cimetière juif près de Thionville© Capture d'écran Twitter

Le CRIF a demandé l'ouverture d'une enquête après la profanation d’une quarantaine de pierres tombales dans le cimetière juif de Waldwisse, près de Thionville, en Moselle. L’endroit avait déjà été profané en 2014.

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Francis Kalifat, a exprimé l'«émotion» et la «colère» de la communauté, suite à la profanation du cimetière juif de la commune de Waldwisse..  

Sur les 50 tombes datant du XVIIIe siècle que compte le cimetière, près de 40 ont été vandalisées dans cette commune de l'Est de la France, située près de Thionville, en Moselle.

Les dégradations ont été signalées aux autorités par un habitant de la commune le 30 mars, rapporte la presse locale, qui ne précise cependant pas quand ces profanations ont eu lieu.

Bien qu'aucun signe antisémite n'ait été repéré sur les pierres tombales vandalisées, le Consistoire juif de Thionville a décidé de déposer une plainte officielle. Une enquête a été ouverte pour déterminer les motivations de cet acte de vandalisme et s'il s'agit effectivement d'un acte antisémite. 

«A l’heure où les valeurs de la République sont menacées, il ne peut y avoir de place pour l'intolérance et le vandalisme», a déclaré le maire de Thionville, Pierre Cuny. 

Emmanuel Macron a également réagi sur Twitter, évoquant «une attaque contre la République».

Le même cimetière avait déjà été vandalisé en 2014. Les trois individus à l’origine des dégradations avaient été condamnés à des peines de prison avec sursis.

Lire aussi : Un blog rapporte la «profanation» de tombes juives à Pantin, il s’agissait en fait d’un accident

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales