Débat du 20 avril : France Télévisions maintient la date malgré l'opposition de certains candidats

- Avec AFP

Débat du 20 avril : France Télévisions maintient la date malgré l'opposition de certains candidats© JEAN AYISSI / AFP Source: AFP
Siège de France Télévisions

France Télévisions a décidé de maintenir la date du 20 avril pour le débat organisé sur France 2 entre les 11 candidats à la présidentielle faute de consensus sur une alternative, a annoncé le groupe.

La date de ce débat, trois jours avant le premier tour, a suscité les critiques de Jean-Luc Mélenchon et d'Emmanuel Macron, tandis que François Fillon a jugé que le débat n'avait pas de sens sans la présence de tous les candidats.

«France Télévisions a proposé aujourd'hui d'autres dates ou une adaptation du format de l'émission», a indiqué le groupe à l'issue d'une réunion avec les représentants des onze candidats. 

«Aucune de ces propositions n'ayant rencontré de consensus, France Télévisions renouvelle son invitation à débattre le jeudi 20 avril sur France 2».

Le communiqué précise que «pour répondre à la préoccupation émise par le CSA dans son communiqué du 29 mars, France Télévisions s'engage à tout mettre en œuvre sur ses antennes le 21 avril pour permettre aux candidats qui auraient été mis en cause lors du débat par des éléments nouveaux de polémique électorale d'y répondre utilement».

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), notamment sollicité par Emmanuel Macron, s'était inquiété de voir ce débat se tenir 24 heures avant la période de réserve précédant le premier tour de l'élection présidentielle, ce qui empêcherait à un candidat de se défendre si une nouvelle polémique électorale devait émerger.

Jean-Luc Mélenchon avait été le premier à s'inquiéter ouvertement de la date du débat. Le candidat de la France insoumise avait indiqué sur son blog: «Je ne crois pas possible de participer à une émission de cette nature au-delà du 17 avril, compte tenu de mon programme d'activité et de la construction de ma campagne».

Emmanuel Macron a quant à lui parlé de «débat de dernière minute» et estimé avoir «autre chose à faire que de courir de chaîne en chaîne pour multiplier les débats à onze».

François Fillon a pour sa part considéré que si Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon n'allaient pas à ce débat, ce dernier ne présentait aucun intérêt. «Ou il y a tous les candidats ou le débat n'a pas de sens», a-t-il dit.

Nicolas Dupont-Aignan, candidat Debout la France à la présidentielle, a demandé «solennellement» le maintien du débat sur France 2 le 20 avril entre les 11 prétendants, dans un courrier à la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte le 30 mars.

Les onze candidats ont en revanche donné leur accord pour un débat le 4 avril sur BMFTV et CNews.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.