Attendu au Croisic, François Fillon change de train et sème les casseroles des manifestants

- Avec AFP

Attendu au Croisic, François Fillon change de train et sème les casseroles des manifestants © JEAN AYISSI Source: AFP
François Fillon a évité le concert de casseroles en changeant de train (Image d'archive)

Le candidat de la droite, poursuivi par les affaires, s'est joué des quelques dizaines de manifestants qui l'attendaient casseroles en main à la gare du Croisic. En apprenant leur venue, il a changé d'itinéraire.

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, n'a pas pris le train prévu en direction du Croisic (Loire-Atlantique), mais le suivant, le 27 mars, pour échapper à un concert de casseroles. 

En déplacement à Nantes, l'ancien Premier ministre a ainsi préféré échapper au comité d'accueil de plusieurs dizaines de militants, comme lors de sa précédente visite le 25 mars dans le Pays basque, où, en plus du traditionnel concert de casseroles d'opposants, il avait aussi été accueilli par des jets d’œufs et de tomates.

«Plus ils manifesteront, plus les Français me soutiendront», avait alors commenté l'ancien Premier ministre.

Le candidat des Républicains, dont la campagne est entachée par les révélations sur des emplois présumés fictifs de son épouse lorsqu'il était député, a par ailleurs annulé son déplacement à Saint-Nazaire, où il devait visiter l'usine Idea de Montoir-de-Bretagne. Si son équipe de campagne assure que c'est pour une question d'emploi du temps, Ouest-France précise qu'un appel à manifester avec des casseroles avait également été lancé.

Lire aussi : «Probable que je sois sur écoute» : Fillon en remet une couche sur le «cabinet noir» de Hollande

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales