Après les attaques de Londres, les politiques français témoignent leur solidarité aux Britanniques

Après les attaques de Londres, les politiques français témoignent leur solidarité aux Britanniques© Stefan Wermuth Source: Reuters
Un hélicoptère de secouristes arrive sur place

Alors que le bilan des attaques de Londres s'élève à au moins quatre morts et plusieurs blessés et que les autorités britanniques ont confirmé la thèse de l'attentat, les personnalités politiques françaises ont déjà témoigné leur soutien.

Plusieurs personnes ont été blessées et au moins quatre autres ont été tuées, après qu'un assaillant a poignardé un policier près du parlement britannique et qu'une voiture a foncé dans la foule sur le pont de Westminster à Londres. L'incident est actuellement traité comme une attaque «terroriste» par la police.

L'Elysée a rappelé que «le terrorisme nous concerne tous».

Le ministère de l'Intérieur a témoigné de sa solidarité envers les Britanniques en déplorant l'attaque sur «un haut lieu de la démocratie».

«Pensées émues pour nos élèves blessés lors de l'attaque de Londres, mobilisée avec nos services aux côtés de leurs familles et leurs proches», a tweeté la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem.

Sur Twitter, les politiques français se sont empressés d'apporter leur soutien. Beaucoup dénoncent «la barbarie terroriste».

Emmanuel Macron, Robert Ménard et le député des Alpes-Maritimes Rudy Salles ont fait le lien avec les attentats survenus à Bruxelles il y a un an jour pour jour.

Nadine Morano les a suivi dans cette comparaison.

Pour Nicolas Sarkozy, c'est le «cœur de la démocratie» britannique qui a été attaquée.

Pour le président du conseil départemental des Alpes-maritimes Eric Ciotti (LR), le Royaume-Uni a été attaqué «au cœur de sa démocratie par le terrorisme».  

Il en est de même pour le président du Sénat français Gérard Larcher.

Ainsi que pour le président du Conseil régional des Hauts-de-France Xavier Bertrand.

Pour le député du Rhône Georges Fenech, il est nécessaire de renforcer la coopération européenne en matière de lutte antiterroriste.

Marine Le Pen a souhaité transmettre son amitié au Royaume-Uni.

Le grand rabbin de France Haïm Korsia a indiqué qu'il venait tout juste de rentrer de Londres, adressant aux habitants de la capitale britannique ses «pensées émues». 

Minute après minute, l'ensemble de la classe politique française a unanimement témoigné sa sympathie et sa solidarité envers le peuple britannique touché par ces attaques. 

Lire aussi : Premières images de Westminster après les coups de feu entendus près du parlement britannique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.