Fillon accusé d'avoir touché 50 000 dollars pour l'organisation d'une réunion d'affaire avec Poutine

Fillon accusé d'avoir touché 50 000 dollars pour l'organisation d'une réunion d'affaire avec Poutine© Pool Source: Reuters
François Fillon et Vladimir Poutine à Moscou en 2011
Suivez RT France surTelegram

Dans son édition du 22 mars, Le Canard enchaîné affirme que François Fillon a été payé 50 000 dollars par un milliardaire libanais afin de lui arranger une entrevue avec Vladimir Poutine et le PDG de Total.

Une nouvelle affaire à venir pour François Fillon, après celle des emplois fictifs présumés de son épouse Penelope ? C'est en tous cas ce que Le Canard enchaîné, à paraître le 22 mars, annonce dans sa dernière édition. 

L'hebdomadaire satirique affirme être en possession d'un document prouvant qu'en 2015, François Fillon aurait arrangé une entrevue, moyennant la somme de 50 000 dollars, entre le milliardaire libanais Fouad Makhzoumi et le président russe Vladimir Poutine, ainsi qu'avec le PDG de Total Patrick Pouyanné. 

Fillon accusé d'avoir touché 50 000 dollars pour l'organisation d'une réunion d'affaire avec Poutine
Capture d'écran de la Une du Canard Enchaîné à paraître le 22 mars

Fouad Makhzoumi aurait ainsi payé rubis sur l'ongle, par l'intermédiaire de sa société Future Pipe Industries, la somme au cabinet de François Fillon 2F Conseil. 

«Il est possible que Patrick Pouyanné ait rencontré cet industriel Oil & Gas dans le cadre de ce forum de Saint-Pétersbourg, où il rencontre habituellement des dizaines et des dizaines de personnes» a commenté un porte-parole du groupe Total, contacté par l'AFP. Mais «les insinuations du Canard Enchaîné sur le contrat de 2F Conseil avec la société FPI sont dénuées de tout fondement», précise celui-ci.

Du côté de la société de François Fillon, on assure que ce dernier «n’a jamais été rémunéré ni par l’Etat russe, ni par une entreprise privée de ce pays». «Les soupçons de conflit d’intérêt sont donc dénués de tout fondement : le Canard enchaîné n’apporte d'ailleurs aucun élément à l’appui de ses accusations», affirme encore l'entourage de François Fillon à l'AFP



Lire aussi : L'enquête sur Fillon étendue aux costumes offerts, deux perquisitions chez le tailleur du candidat

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix