Mélenchon et les gazelles, NKM qui se tord le cou... Twitter s'est régalé lors du débat présidentiel

Mélenchon et les gazelles, NKM qui se tord le cou... Twitter s'est régalé lors du débat présidentiel© Eliot BLONDET POOL Source: AFP
La sortie de Jean-Luc Mélenchon sur la «pudeur de gazelle» des journalistes de TF1 a remporté un certain succès sur Twitter

Comme d'ordinaire lors de ce genre d'événement, le débat présidentiel de la soirée du 20 mars a généré de nombreux détournements, moqueries et hourras sur Twitter. Fillon, Macron, Le Pen – mais aussi NKM ! – en ont fait les frais.

Les internautes n'ont pas attendu longtemps, dans la soirée politique du 20 mars, pour trouver matière à plaisanter lors du premier grand débat présidentiel sur TF1. Avant même que les cinq candidats invités ne gagnent leur pupitre, des utilisateurs de Twitter ont attribué à Benoît Hamon des pensées sur les fameux costumes onéreux de François Fillon, lorsque les deux hommes se sont salués.

Par la suite, de nombreuses séquences ont agité les réseaux sociaux au cours de ce long débat télévisé – d'environ trois heures !

Macron : «Je suis d’accord» en boucle ?

Pour sa première participation à un grand débat présidentiel, Emmanuel Macron s’est montré étonnement… conciliant avec ses concurrents. C’est en tout cas ce qu’ont considéré de nombreux internautes, relevant que le leader d’En Marche ! se disait très souvent «d’accord» avec les autres candidats.

«Mais finalement, pourquoi voter Macron ? Parce qu'il est d'accord avec tout le monde et personne ?», a ainsi ironisé un utilisateur de Twitter…

… tandis qu’un autre s’est demandé si Emmanuel Macron avait appris, enfant, à commencer ses phrases par : «Je suis d’accord».

Le président du département des Alpes-Maritimes (LR) Eric Ciotti y est lui aussi allé de sa pique, se moquant de la tendance de l'ex-ministre de l'Economie à approuver tous les propos de ses rivaux.

Le graphique de Marine Le Pen : du pain béni pour les internautes

C'est toutefois Marine Le Pen qui a fourni le meilleur prétexte à création de mèmes de la soirée. La candidate du Front national (FN) a en effet eu l’originalité de brandir un graphique imprimé sur le plateau de TF1, sur lequel était présentée l’évolution de la production industrielle dans quatre Etats européens (dont la France et l’Allemagne), avant et après la création de l’euro.

Il n’en fallait pas moins pour inspirer aux internautes les plus improbables détournements. L’un d’eux a par exemple inscrit, sur le papier de la présidente frontiste, le fameux appel à Jeanne d’Arc de Jean-Marie Le Pen du 1er mai 2015.

Un utilisateur de Twitter a préféré imaginer que la candidate avait sorti sa «carte piège Burqa» durant le débat.

Enfin, pour un autre internaute, Marine Le Pen a «tué le game» en brandissant une (fausse) pancarte rappelant l’humiliation subie par le PSG, lors de son match retour contre le FC Barcelone en 8e de finale de la Ligue des Champions…

Lire aussi : Fâché avec TF1, Nicolas Dupont-Aignan organise son contre-débat... avec Cyril Hanouna

NKM cherche le feu des projecteurs

Autre source de plaisanteries sur les réseaux sociaux : les contorsions de Nathalie Kosciusko-Morizet, assise parmi les responsables Les Républicains (LR) figurant derrière François Fillon, pour apparaître à l’écran. Ses efforts pour rentrer dans le champ de la caméra n’ont pas échappé à ce reporter de Télé Loisirs

… ainsi qu’à ce journaliste de Marianne.

«NKM [...] vient de se retirer [un] rein pour pouvoir pencher plus facilement sur son voisin et apparaître dans le cadre», a également lancé, taquin, un internaute.

«Pudeur de gazelle» : la punchline de Mélenchon fait mouche 

Enfin, de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux ont tiré leur chapeau au leader de la France insoumise, lorsque celui-ci a évoqué la «pudeur de gazelles» avec laquelle, selon lui, les journalistes de TF1 ont abordé le sujet des enquêtes judiciaires en cours visant François Fillon et Marine Le Pen.

«La pudeur de gazelle de Mélenchon rentre directement dans les florilèges de l'Histoire des débats politiques», a même jugé un journaliste de l'émission Quotidien, sur TMC.

Brisant quelque peu cette vague d'enthousiasme quant à la réplique de Jean-Luc Mélenchon, un internaute a néanmoins rappelé que la pudeur des gazelles était toute relative...

Lire aussi : «Faire une conférence de sécurité de l'Atlantique à l'Oural» ? La Russie agite le débat présidentiel

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.