En réaction à Envoyé Spécial sur le FN, David Rachline trolle France 2 avec un faux témoignage

En réaction à Envoyé Spécial sur le FN, David Rachline trolle France 2 avec un faux témoignage © Capture d'écran vidéo Twitter
L'homme mystère porteur de (fausses) révélations

La directrice de France Télévision fait-elle campagne pour Macron avec les deniers publics ? C'est ce qu'affirme un témoignage anonyme diffusé par le directeur de campagne de Marine le Pen. Un document manifestement faux.

Le Front national avait préparé sa contre-attaque médiatique à la diffusion le 16 mars de l'enquête de l'émission Envoyé Spécial, contenant un témoignage anonyme selon lequel le Front national abriterait des cadres faisant l'apologie d'Adolf Hitler. 

Le soir de la diffusion de l'émission, David Rachline a mis en ligne une vidéo montrant un individu filmé de dos, dans la pénombre, parlant avec une voix déformée électroniquement et portant de graves accusations à l'encontre de la directrice de France Télévision, Delphine Ernotte. 

«Quand elle a été désignée, c'était évidemment pour faire la campagne de François Hollande. [...] Il faut maîtriser l'information quoi qu'il en soit, on est en contact permanent avec l'Elysée», déclare l'homme présenté comme étant un membre de son équipe. 

«Dès que François Hollande n'a plus été candidat, il a fallu soutenir coûte que coûte Macron, avec l'objectif clair de faire battre Marine Le Pen», poursuit l'intervenant mystère.

Lire aussi : Documentaire à charge de C8 contre le FN : Marine Le Pen accuse la chaîne de «manipulation»

Si David Rachline n'a pas clairement dit qu'il s'agissait d'un canular, celui-ci a reposté la vidéo avec la légende : «Vous voyez, tout le monde peut faire "journaliste" chez France Télévisions...».

Problème, certains soutiens du Front national ont pris la campagne au premier degré et ont relayé les visuels concoctés pour l'occasion avec des commentaires assassins contre Delphine Ernotte.

Une plainte contre Envoyé Spécial

Un autre proche du Front National a eu une réaction moins légère que David Rachline vis à vis de la rédaction d'd'Envoyé Spécial.

Frédéric Chatillon, proche de Marine le Pen, a prévenu qu'il portait plainte «contre les auteurs de [la] manipulation diffamatoire» de France 2. 

«Manifestement désireux de gagner le concours de l’accusation la plus grave et la plus fausse portée contre moi, un faux témoin a cette fois-ci été requis», a-t-il déclaré sur sa page Facebook.

«Ce Monsieur ne montre pas son visage, dissimule sa voix et porte des accusations infâmes et invérifiables. Je n’ai jamais tenu de tels propos et ce Monsieur sans nom, ni voix, ni visage est une invention pure des journalistes pour assurer le buzz de leur émission», a-t-il assuré.

Lire aussi : Après ses propos négationnistes, le patron du FN à Nice suspendu et exclu du Conseil régional

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales