Après ses propos négationnistes, le patron du FN à Nice suspendu et exclu du Conseil régional

- Avec AFP

Après ses propos négationnistes, le patron du FN à Nice suspendu et exclu du Conseil régional© LIONEL BONAVENTURE Source: AFP
Le logo du Front national

Le Front national a annoncé que son responsable à Nice, Benoît Loeuillet, était suspendu du parti en vue de son exclusion pour des propos négationnistes tenus dans un documentaire tourné dans la fédération FN des Alpes-Maritimes.

«A compter de ce jour, Monsieur Loeuillet ne fait plus partie du groupe Front national au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur», a annoncé Marion Maréchal-Le Pen dans un communiqué en fin de matinée. Elle a ajouté que Benoît Loeuillet «n'a[vait] jamais tenu ce genre de propos [...] qui sont intolérables».

Un documentaire, tourné pendant deux mois en caméra cachée dans la fédération FN des Alpes-Maritimes, au début de cette année, doit être diffusé dans la soirée du 15 mars sur la chaîne C8.

«Suite à la révélation des propos qu'il a tenus dans le cadre d'un reportage télévisé qui sera diffusé ce jour, Benoît Loeuillet est suspendu du Front national et sera convoqué très prochainement devant les instances disciplinaires du mouvement en vue de son exclusion», a déclaré de son côté le secrétaire général du FN, Nicolas Bay, dans un communiqué.

«Lorsqu'il a demandé à adhérer au Front national puis sollicité une investiture aux élections régionales de décembre 2015, Monsieur Loeuillet n'a bien sûr jamais exprimé de telles idées qui, rappelons-le, n'ont pas leur place au Front national», assure Nicolas Bay, souhaitant que l'élu ait «l'honnêteté de démissionner de son mandat de conseiller régional».

Benoît Loeuillet est un ex-dirigeant de Nissa Rebela, branche locale du mouvement identitaire, et depuis fin 2015 conseiller régional FN en Paca. Filmé dans ce documentaire dans la Librairie du Paillon qu'il gère à Nice, Benoît Loeuillet présente plusieurs livres qu'il vend, dont des livres d'Adolf Hitler ou de Robert Faurisson, régulièrement condamné pour nier la réalité de la Shoah.

«Je ne sais pas trop quoi penser de la thèse révisionniste. C'est compliqué. Bon, après, je pense qu'il n'y a pas eu autant de morts. Il n'y en a pas eu six millions», a-t-il expliqué. «Il n'y a pas eu de morts de masse comme ça a été dit», a-t-il ajouté.

Dans ce documentaire, on voit aussi Philippe Vardon, ex-figure des identitaires niçois lui aussi désormais conseiller régional FN en Paca mais aussi membre de l'équipe de campagne de Marine Le Pen, ironiser lors d'un tractage: «Ca commence à être inquiétant : tous les mecs qui me serrent la main, ils sont noirs.»

Un soutien de Marion Maréchal-Le Pen a assuré à l'AFP que ces propos de Philippe Vardon étaient «du second degré».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que retenez-vous de ce premier tour de la présidentielle ?

Résultats du sondage