BHL déclare se sentir «plus proche d'un Afghan démocrate que d’un Français votant FN»

BHL déclare se sentir «plus proche d'un Afghan démocrate que d’un Français votant FN»© Site de Bernard-Henri Lévy
Bernard-Henri Lévy en Afghanistan, à l'été 1982

Dans une interview à la Voix du Nord, le philosophe-réalisateur controversé Bernard-Henri Lévy a confié croire à un «islam des Lumières», et se sentir «plus proche d'un Afghan démocrate que d'un Français votant Front National».

Réalisateur d'un film sur la bataille de Mossoul, diffusé sur Arte au début du mois de mars, Bernard-Henri Lévy a estimé dans un entretien accordé au quotidien La Voix du Nord, qu'il n'y avait pas de fracture entre Orient et Occident. 

La frontière se situe «entre islam et l’islam. Une ligne qui sépare, dans l’islam, démocrates et fanatiques», a-t-il affirmé, assurant croire à un «islam des Lumières». 

«Je me sens certainement plus proche d’un Afghan ou d’un Kurde démocrate que d’un Français votant Front National», a-t-il déclaré. 

«C’est effrayant que personne ne s’étonne de voir Marine Le Pen au deuxième tour, alors que ce serait un tremblement de terre comme en 2002. Le paysage est dominé par les doctrines du déclin, de l’identité», s'est-il inquiété, dans la perspective de la présidentielle. 

Ce n'est pas la première fois que Bernard-Henri Lévy s'inquiète des possibles succès électoraux de Marine le Pen. Début mars, celui-ci avait déclaré sur CNEWS voir «avec effroi cette montée du Front National et [avoir] l'impression que les gens sont soit tétanisés soit inconscients». «Si Marine Le Pen est élue, ce serait la misère, le chaos», avait-il alors mis en garde

Lire aussi : Surprise ! Cannes rajoute à la dernière minute... un film de BHL et crée la polémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales