Désaccord sur l'UE : le Premier ministre polonais renvoie Hollande à son «taux de popularité à 4%»

Désaccord sur l'UE : le Premier ministre polonais renvoie Hollande à son «taux de popularité à 4%»© STEPHANE DE SAKUTIN Source: AFP
Le Premier ministre polonais, Beata Szydło

Lors d'une réunion des dirigeants européens, Beata Szydlo a rappelé à François Hollande le très faible soutien populaire dont il jouissait. Quelques jours plus tôt, le président français avait prôné une UE à deux vitesses, au grand dam de Varsovie.

«Je suis supposée prendre au sérieux le chantage d'un président dont le taux de popularité est à 4% et qui ne sera bientôt plus président ?», a lancé, selon le Guardian britannique, le Premier ministre polonais, Beata Szydlo, lors d'une réunion entre dirigeants européens à Bruxelles, le 10 mars. 

A l'origine de cette réplique cinglante, d'après les médias polonais : l'évocation, par le président de la République française François Hollande, des fonds structurels accordés par l'Union européenne à la Pologne. Quelques jours plus tôt, le locataire de l'Elysée avait déjà crispé Varsovie, en déclarant qu'une Europe à différentes vitesses était «une idée qui s'impos[ait]».

Le chef du gouvernement polonais s'est en outre distingué de ses homologues européens, le 9 mars, en s’opposant à la reconduction dans ses fonctions du président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk. Celui-ci est en effet considéré comme un adversaire politique résolu par le gouvernement conservateur de Beata Szydlo. Donald Tusk, néanmoins, a bénéficié du soutien de 27 Etats sur 28.

Lire aussi : La Pologne refuse d'accueillir des migrants, suite aux attentats de Bruxelles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales