«Je ne quitte pas le navire dans la tempête» : Juppé enverra son parrainage à Fillon

- Avec AFP

«Je ne quitte pas le navire dans la tempête» : Juppé enverra son parrainage à Fillon© Gonzalo Fuentes Source: Reuters

Quelques jours après avoir définitivement renoncé à la présidentielle, quoi qu'il arrive au candidat de la droite et du centre François Fillon, Alain Juppé lui a apporté son parrainage car il ne «quitte pas le navire dans la tempête».

«J'envoie ce matin mon parrainage à François Fillon», a annoncé le maire de Bordeaux, Alain Juppé, sur son compte Twitter le 10 mars. «Même simple passager, je ne quitte pas le navire dans la tempête», a déclaré l'ex-candidat à la présidentielle.

«Merci à Alain Juppé de son soutien clair et de son élégance. C'est tous ensemble que nous redresserons le pays», lui a répondu François Fillon sur le même réseau social.

François Fillon dispose d'ores et déjà largement du nombre requis de parrainages validés par le Conseil constitutionnel pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle.

Empêtré dans l'affaire des emplois présumés fictifs de ses proches, le candidat Les Républicains (LR) a toujours écarté l'idée de son retrait. Il demeure que le nom d'Alain Juppé a figuré parmi les possibles recours de la droite pour remplacer, au besoin, le vainqueur de la primaire.

Le 6 mars, Alain Juppé avait enterré cette hypothèse en annonçant «une bonne fois pour toutes» qu'il ne serait pas candidat. Il avait en revanche eu des mots très durs à l'égard de François Fillon.

Lire aussi : Alain Juppé : «Sarkozy a cherché à contrôler le parti» pour «caser Baroin»

«Quel gâchis !», avait lâché le maire de Bordeaux devant la presse. «Au lendemain de notre primaire, François Fillon, à qui j'avais immédiatement apporté mon soutien, avait un boulevard devant lui». «Son système de défense fondé sur la dénonciation d'un prétendu complot et d'une volonté d'assassinat politique l'ont conduit dans une impasse», avait déploré l'ex-Premier ministre de Jacques Chirac.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»