Christiane Taubira persona non grata à Lyon à cause de son soutien à Hamon ?

Christiane Taubira persona non grata à Lyon à cause de son soutien à Hamon ? Source: Reuters
Christiane Taubira paie-t-elle son soutien à Benoît Hamon ?

La mairie de Lyon a refusé de prêter une salle pour accueillir l'ancienne garde des sceaux Christiane Taubira qui devait y présenter son dernier livre, a-t-on appris le 8 mars. La municipalité parle de meeting déguisé.

Christiane Taubira est une personnalité qui ne laisse pas indifférent. Si elle compte d'innombrables opposants, elle peut également compter sur une solide base de supporters. Dans le cadre de la présentation de son nouvel opus littéraire organisée par la Librairie du Tramway, située dans le IIIe arrondissement de la capitale des Gaules, une rencontre-débat prévue avec l’ancienne garde des Sceaux avait enregistré «450 inscriptions en trente-six heures», selon son gérant Romain Vachoux, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

Devant ce succès fou, il a sollicité la mairie du IIIe arrondissement de Lyon car la librairie était «trop petite pour recevoir autant de personnes». Le responsable de la librairie a d’abord obtenu l'accord de la mairie pour utiliser la salle des Rancy, l'une des Maisons des jeunes et de la culture (MJC) lyonnaises. Mais plus haut, la mairie de Lyon a opposé son veto.

La présidentielle en toile de fond ?

Pourquoi ce refus ? «Quand on demande la location d'une salle municipale, on est soumis à des règles», fait valoir un porte-parole de la mairie, qui évoque la période de pré-campagne électorale, soit «six mois avant l'élection, durant laquelle on redouble de prudence sur les demandes touchant au politique».

La municipalité lyonnaise craint que la présentation du livre de Christiane Taubira ne se transforme en un meeting déguisé en faveur du candidat du Parti socialiste à la présidentielle. Et le porte-parole d'invoquer le «soutien affiché depuis le 2 mars par Christiane Taubira au candidat socialiste Benoît Hamon» et le fait que «comme il y a un débat, ce n'est pas seulement une signature de livre». «Il faut que ce soit déclaré comme un meeting et que cela rentre dans les comptes de campagne du candidat», a encore précisé le porte-parole.

Si Romain Vachoux dit «comprendre la position de la mairie», il estime en revanche que cette rencontre entre des lecteurs et la Guyanaise relève non pas d'un meeting politique mais «d'un débat autour de la philosophie politique».

Et il a un argument : «Christiane Taubira ne fait pas partie de l'équipe de Benoît Hamon.»

Quid de l’ancienne ministre dans cette affaire ? L’auteur de Nous habitons la Terre, paru fin février, sera finalement accueillie dans une salle de l'université Lyon-II, dans le VIIe arrondissement de la capitale des Gaules.

Détail intéressant : Gérard Collomb, pourtant maire socialiste de Lyon, est l'un des plus fervents soutiens d’Emmanuel Macron. Début d’explication ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage