Conflit d'intérêt : un conseiller de Macron rémunéré par le laboratoire Servier démissionne

Conflit d'intérêt : un conseiller de Macron rémunéré par le laboratoire Servier démissionne Source: AFP
Jean-Marc Mourad était conseiller pour les questions de santé auprès d'Emmanuel Macron : son frère, Bernard Mourad, est toujours l'un de ses plus proches collaborateurs

Les liens entre le groupe pharmaceutique rendu célèbre par le scandale du Mediator et le candidat interrogent... D'autant que ce dernier propose d'augmenter le remboursement de médicaments dans lesquels le laboratoire Servier est spécialisé.

Le cardiologue Jean-Jacques Mourad, membre de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron en charge des questions de santé, a annoncé ce mardi 7 mars par un communiqué, qu'il démissionnait de ses fonctions après des révélations concernant ses liens étroits avec le laboratoire Servier.

Depuis 2013, Jean-Jacques Mourad est intervenu près de 66 fois pour le compte du laboratoire rendu célèbre par son implication dans le scandale du Mediator. Outre ses rémunérations, le médecin a touché près de 80 000 euros de frais de bouche et de transport de la part du groupe pharmaceutique.

Le conflit d'intérêt potentiel a été révélé par l'association pour une information médicale indépendante Formindep. Celle-ci a notamment tweeté le 5 mars une liste des prestations rémunérées du praticien, alors que Jean-Jacques Mourad s'exprimait aux Rencontres de l'officine au nom du candidat d'En Marche ! dont il est un fidèle soutien. 

L'intéressé, par ailleurs frère de Bernard Mourad, l'un des plus proches conseillers d'Emmanuel Macron, assure pourtant que ce dernier n'était pas au courant. «Je reconnais ne pas avoir fait état de mes liens avec le laboratoire Servier, ni au moment d’intégrer ce groupe ni au cours de nos travaux», assure-t-il dans son communiqué. 

Détail troublant relevé par le Monde : lors d'un meeting tenu à Nevers, le 6 janvier dernier, Emmanuel Macron avait annoncé qu'il comptait augmenter le remboursement des médicaments contre l'hypertension artérielle... spécialité de Jean-Jacques Mourad et marché de taille pour les laboratoires Servier.

Du côté de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron, on minimise les implications des liens de Jean-Jacques Mourard avec le candidat. «C’est une vraie ruche, on est quarante à cinquante à collaborer rien que pour la partie santé», déclare au Monde Olivier Véran, porte-parole officiel du candidat pour les questions de santé.

Lire aussi : Collaborateur parlementaire et militant, le fondateur des Jeunes avec Macron contourne la loi

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales