Affaire Baupin : l'enquête pour agression sexuelle classée sans suite «pour prescription»

- Avec AFP

Affaire Baupin : l'enquête pour agression sexuelle classée sans suite «pour prescription»© Jean-Sebastien EVRARD Source: AFP
Denis Baupin

Même si certains faits étaient «susceptibles d'être qualifiés pénalement», l'enquête contre Denis Baupin a été classée sans suite «pour prescription», a annoncé le 6 mars le procureur de Paris.

Le procureur de la République a classée sans suite «pour prescription» l'enquête, ouverte en mai 2016 face aux accusations d'agressions et de harcèlement sexuels visant le député écologiste Denis Baupin.

«Il apparaît que les faits dénoncés [...] sont pour certains d'entre eux susceptibles d'être qualifiés pénalement. Ils sont cependant prescrits», a indiqué François Molins dans un communiqué publié le 6 mars.

L'avocat de l'élu a de son côté fait savoir que celui-ci se satisfaisait de la décision du parquet, mais regrettait la prescription de certains faits, «une entrave [selon Denis Baupin] au rétablissement de la vérité». L'écologiste rappelle par ailleurs avoir déposé quatre plaintes pour diffamation, et se dit résolu à «se battre jusqu'au bout» pour que son honneur soit rétabli.

L'enquête avait été ouverte le 10 mai après les révélations, dans Mediapart et France Inter, de huit femmes, quatre anonymes et quatre élues écologistes, qui dénonçaient les agissements de Denis Baupin. D'autres femmes avaient ensuite témoigné.

Lire aussi : «Arrête de crier, ta secrétaire va nous entendre» : affaire Baupin, de nouvelles preuves accablantes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.