Sarkozy propose une réunion avec Fillon et Juppé pour «trouver une voie de sortie»

- Avec AFP

Sarkozy propose une réunion avec Fillon et Juppé pour «trouver une voie de sortie»
Nicolas Sarkozy discute avec Alain Juppé lors de la primaire de la droite remportée par François Fillon

Nicolas Sarkozy s'est, pour la première fois, fait entendre dans la crise que traverse son parti. Il propose une rencontre entre les deux principaux candidats de la primaire de la droite pour mettre fin à «une situation qui ne peut plus durer».

«Face à la gravité de la situation [...] chacun a le devoir de tout faire pour préserver l’unité», écrit l'ancien président de la République dans un communiqué, le 6 mars. «C’est dans cet esprit que je propose à François Fillon et à Alain Juppé de nous réunir pour trouver une voie de sortie digne et crédible à une situation qui ne peut plus durer et qui crée un trouble profond chez les Français», ajoute l'ancien président de la République.

C'est la première fois que Nicolas Sarkozy fait entendre directement sa voix dans la crise que traverse son ancien Premier ministre, empêtré dans l'affaire de l'emploi présumé fictif de son épouse, et qui fait face à une série de défections d'élus et de soutiens. 

L'appel de l'ancien président de la République survient une heure avant une déclaration à la presse prévue à 10h30 à Bordeaux par Alain Juppé, arrivé deuxième à la primaire de la droite et régulièrement cité comme possible remplaçant de François Fillon.

Les trois hommes, qui avaient réuni plus de 90% des voix lors de ce scrutin largement remporté par François Fillon, se sont entretenus les uns avec les autres ces dernières semaines, mais jamais tous ensemble. 

Cette réunion à trois est aussi soutenue par l'organisateur de la primaire et député des Hauts-de-Seine Thierry Solère, qui a demandé aux trois «hommes d'Etat» d'«éviter le chaos».

Lire aussi : Fillon en chute libre, Gérard Larcher et Bernard Accoyer ont sollicité Nicolas Sarkozy

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.