François Bayrou perd son téléphone dans un taxi, la police le retrouve… dans le sac d’un maire PS

François Bayrou perd son téléphone dans un taxi, la police le retrouve… dans le sac d’un maire PS© Martin Bureau Source: AFP
Le téléphone de François Bayrou contenait sans doutes quelques messages top secrets

Contenant un carnet d’adresses bien fourni, l’iPhone 7 du maire de Pau a été retrouvé dans les bagages d’un élu breton, qui a reconnu l’avoir embarqué «par mégarde» au terme d’une intrigue digne d’un roman policier.

Comme le rapporte Le Parisien, tout commence le 28 février lorsque le maire de Pau, se rendant compte à la sortie d’un taxi parisien qu’il avait égaré son iPhone, passe un coup de fil à police secours afin de faire part de sa détresse : «Je suis François Bayrou, j’ai perdu mon téléphone.»

La déclaration ne convainc guère son interlocuteur, qui coupe court à la conversation : «Et moi, je suis la reine d’Angleterre !»

Ce n’est qu’après un nouveau coup de téléphone du président du MoDem, le lendemain pour confirmer les faits, et un dépôt de plainte pour vol, que les policiers parviennent finalement à retrouver le chauffeur. Celui-ci a retrouvé la coque vide d’un iPhone dans son véhicule.

Cet élément permet alors aux enquêteurs de remonter jusqu’au principal suspect : le maire PS d’une petite commune bretonne, en visite à Paris, monté dans le taxi peu de temps après François Bayrou le soir des faits.

Interrogé par la police, l'élu nie d’abord en bloc, assurant ne pas avoir «de téléphone portable de ce type» en sa possession, avant d’indiquer qu’il a finalement retrouvé le précieux objet dans ses bagages. Face à des policiers qui se demandent comment l'iPhone a bien pu se retrouver à cet endroit, il ajoute : «Le téléphone aurait pu tomber dans mon sac.»

Si l’on ne connaîtra sans doute jamais le fin mot de cette histoire, l’entourage de François Bayrou s’est en tout cas dit ravi du dénouement de l’enquête, déclarant au quotidien de la capitale que l'affaire avait été «rondement menée» !

Lire aussi : Le ralliement de Bayrou à Macron aurait eu un prix : 96 circonscriptions pour les centristes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.