Trois élus LR impliqués dans une bagarre à la sortie d'un bar de Saint-Germain-des-Prés

Trois élus LR impliqués dans une bagarre à la sortie d'un bar de Saint-Germain-des-Prés © Capture d'écran Google Street View
Le café «Mabillon», dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, à Paris

Au petit matin, trois élus de droite auraient échangé insultes et coups de poing avec un jeune homme qui les aurait filmés sans leur autorisation devant un débit de boisson du quartier latin de Paris. Deux autres clients se seraient mêlés au pugilat.

Une histoire confuse de rixe de bar a troublé le très chic quartier parisien de Saint-Germain-des-Prés, dans la nuit du 24 au 25 février. D'après des informations rapportées par Le Parisien, trois responsables Les Républicains (LR) – Arash Derambarsh (élu de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine), Shervin Janani (adjoint au maire du XVe arrondissement de Paris) et Zartoshte Bakhtiari (élu de Neuilly-sur-Marne) – affirment avoir été approchés par un jeune homme «complètement éméché», alors qu'ils discutaient de politique en terrasse du café «Mabillon», aux alentours de 5h30 du matin. L'individu en question, «complètement éméché» selon les élus de droite, auraient filmé ceux-ci avec son téléphone, en leur lançant : «Vous êtes en direct sur Periscope !».

Deux membres du trio de droite auraient montré leur carte d'élu à l'importun afin de l'enjoindre à cesser sa vidéo. Cette technique ne fonctionnant pas, l'adjoint au maire Shervin Janani aurait bousculé le jeune homme et tenté de lui retirer son téléphone portable. S'en serait suivie une bagarre, à laquelle se seraient mêlés deux autres clients du Mabillon... Les forces de l'ordre sont finalement intervenues, et le vidéaste amateur – qui s'avère être «défavorablement connu des services de police» – a été placé en garde à vue.

Trois témoins de la rixe, interrogés par les enquêteurs et cités par Le Parisien, offrent un autre son de cloche sur l'incident germanopratin : «Ils étaient tous bourrés ! On n’a pas vu le jeune filmer. Ce sont les élus qui ont cherché le petit jeune de banlieue. Ils ont un peu fait les kékés. Sortis leur carte d’élu. Et étaient à trois sur lui», rapporte un serveur du bar. Le gérant de l'établissement, en outre, a jugé que le trio d'élus avait «mérité» ce qui lui était arrivé.

Au lendemain de l'échauffourée, les trois élus ont néanmoins décidé de porter plainte.

Lire aussi : Afrique du Sud : bagarre générale au Parlement, des députés expulsés manu militari (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.