Jets de cocktails Molotov contre le commissariat d'Ajaccio, deux interpellations (VIDEO)

- Avec AFP

Jets de cocktails Molotov contre le commissariat d'Ajaccio, deux interpellations (VIDEO)© JACQUES DEMARTHON / AFP Source: AFP
Commissariat de police

Des cocktails Molotov et des pierres ont été lancés contre le commissariat de police d'Ajaccio par de jeunes nationalistes dénonçant de récentes interpellations, a indiqué le coordonnateur des services de sécurité en Corse, Nicolas Lerner.

Deux interpellations ont été opérées peu après les incidents, a-t-on ajouté de source proche de l'enquête.

«Les incidents provoqués par une poignée de personnes vêtues de combinaisons blanches de peintre ont duré quelques minutes et n'ont pas fait de blessé. Ils n'ont provoqué que des dégâts matériels légers sur quelques véhicules», a déclaré Nicolas Lerner à l'AFP.

Les jeunes gens ont attaqué en fin de matinée le commissariat situé dans le centre-ville, dans une artère qui longe le palais Lantivy, siège de la préfecture de Corse-du-Sud et de la région de Corse.

«Les incidents ont été très sporadiques et brefs», a souligné Nicolas Lerner qui a ajouté qu'un dispositif de police avait rapidement été mis en place autour du commissariat et de la préfecture.

Les jeunes nationalistes sont sortis d'un groupe de quelques dizaines d'élèves du lycée Fesch voisin devant lequel ils s'étaient rassemblés. Ils dénonçaient un série d'interpellations opérées lundi en Haute-Corse dans les milieux nationalistes.

Le procès en comparution immédiate de dix hommes a été reporté au 9 mars jeudi par le tribunal correctionnel de Bastia pour permettre aux prévenus de préparer leur défense. Ils sont mis en examen pour violences et dégradations lors de manifestations les 5 et 15 octobre 2016 à Bastia liées à la condamnation, le 6 octobre, de trois nationalistes par la cour d'assises spéciale de Paris pour leur participation à un attentat à la voiture bélier en 2012 contre la sous-préfecture de Corte (Haute-Corse).

Lire aussi : Corse : une équipe du Samu prise à partie le soir de Noël dans un quartier populaire d'Ajaccio

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.