Un «procès très politique» à Paris de militants poursuivis pour des «dégradations» devant le MEDEF

Un «procès très politique» à Paris de militants poursuivis pour des «dégradations» devant le MEDEF© Fredéric / RT France
Un rassemblement s'est tenu devant le tribunal de Paris

Un rassemblement s'est tenu à Paris en soutien à sept militants qui avaient occupé le siège du MEDEF en juin dernier, en opposition à la loi travail et pour un régime plus favorable aux intermittents du spectacle. Des dégradations auraient eu lieu.

Sept militants sont poursuivis pour dégradation en réunion d'un volet métallique, à la suite d'une action menée au siège du MEDEF en juin 2016, dans le cadre de protestations des intermittents pour un meilleur régime d'assurance chômage et contre le projet de loi travail.

Un rassemblement de soutien s'est tenu devant le tribunal de grande instance de Paris. Les manifestants dénoncent un procès politique et demandent la relaxe. 

«La mobilisation s'était passée dans le calme, il n'y a pas eu de dégradation. Ce procès est très politique», a déclaré à RT France Loïc Canitrot, qui a participé à la création du mouvement Nuit Debout.

Eric Coquerel, élu de Paris sous la bannière du Parti de gauche, est venu soutenir les militants qui avaient souhaité «interrompre un colloque sur l'optimisation fiscale» au siège du MEDEF. «Je suis là en solidarité avec ceux qui se sont mobilisés contre le 49.3 et pour dénoncer la criminalisation de l'action politique», a-t-il confié à RT France. 

Lire aussi : Des intermittents évacués par la police après avoir occupé le siège du Medef à Paris (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.