Attaque au Louvre : le suspect affirme qu'il voulait taguer des œuvres d’art

Attaque au Louvre : le suspect affirme qu'il voulait taguer des œuvres d’art© Simon Guillemin / Hans Lucas
La pyramide du Louvre (Photographie d'illustration)

D'après la chaîne LCI, l'assaillant du Louvre, qui avait attaqué les forces de l'ordre au moyen de machettes, a nié avoir voulu commettre un attentat. Il aurait en revanche déclaré... avoir voulu taguer les œuvres d'art du célèbre musée parisien.

C'est une ligne de défense inattendue qu'a tenue l'auteur de l'attaque au Carrousel du Louvre, le 7 février, selon la chaîne de télévision LCI : d'après celle-ci, l'homme a confié aux policiers de la Section anti-terroriste (SAT) de la Brigade criminelle qu’il n'avait pas voulu attaquer qui que ce soit, mais «taguer des œuvres d’art du Louvre avec des bombes de peinture». Du matériel de ce type avait bel et bien été retrouvé après l'arrestation de l'assaillant, dans le sac à dos de ce dernier.

Toujours d'après LCI, l'individu, se présentant comme un «fervent pacifiste», a assuré qu'il n'avait pas l'intention de tuer de militaire de l'opération Sentinelle, mais uniquement de s'en prendre à un «symbole français», tel qu'une œuvre d'art. Un projet de vandalisme motivé, selon l'intéressé, par les bombardements de l'armée française en Syrie, qu'il souhaitait ainsi condamner.

L'activiste «pacifiste» a néanmoins admis avoir descendu l'escalier menant au Carrousel du Louvre avec, dans chaque main, une machette d'environ 40 centimètres, alors que son matériel de peinture était enfoui au fond de son sac...

Attaque aux machettes contre les soldats de l'opération Sentinelle

Après trois jours de mutisme, le suspect de l'attaque, en garde à vue à l'hôpital, a commencé à répondre aux questions des enquêteurs lundi 6 février et a confirmé son identité (celle d'Abdallah El-Hamahmy, un Egyptien de 29 ans).

Le 3 février, vers 9h50, l'agresseur avait foncé sur une patrouille de militaires en criant «Allahou akbar», blessant légèrement un soldat au cuir chevelu. Un autre militaire avait tiré sur l'assaillant à quatre reprises, le blessant grièvement.

Lire aussi : Attaque au Louvre : en garde à vue, le suspect dit être Abdallah El-Hamahmy, un Egyptien de 29 ans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales